Abstract

RÉSUMÉ:

Les cartes topologiques simplifiées peuvent préserver la topologie des régions à l'intérieur d'une zone et offrir une variété de modes de présentation des variables géographiques, tout en attribuant un poids égal à toutes les régions. La topologie du Canada se prête bien à la présentation de l'information au moyen de cartes topologiques. Les premiers cas de COVID–19 au Canada ont été diagnostiqués en janvier 2020; le virus s'est répandu sur une grande partie du territoire en mars, la propagation atteignant un sommet d'avril à mai pour connaître ensuite une période d'accalmie ou de creux de juin à août, suivie d'une recrudescence plus marquée encore d'octobre à novembre. Bien que les provinces canadiennes les plus populeuses aient affiché le plus grand nombre de cas par 100 000 habitants, la propagation de la COVID–19 a atteint des sommets dans presque toutes les provinces. Dans les provinces atlantiques et les territoires du nord, les périodes de culmination ont été les plus courtes et les maximums enregistrés, les plus modestes, les chiffres les plus élevés se rapportant à une éclosion au Nunavut, en novembre. Le nombre de cas dans le centre du Canada s'est maintenu dans l'intervalle « modéré à élevé » pendant une grande partie de l'année, alors qu'il a connu une hausse importante dans l'ouest du pays en fin d'année.

ABSTRACT:

Simplified topological maps can preserve the topology of regions within an area and provide a variety of ways to display geographic variables while granting equal weight to all regions. Canada's topology lends itself well to displaying information with topological maps. The first COVID-19 cases in Canada were identified in January 2020; the virus spread through much of the country in March, with a peak from April to May and a lull or trough in June–August, followed by a larger peak from October to November. Although Canada's most populous provinces saw the most cases per 100,000 persons, nearly every province experienced peaks from COVID-19. Atlantic Canada and the northern territories experienced the shortest and smallest peaks, with the highest being a November outbreak in Nunavut. Cases in central Canada remained moderate to high for much of the year, while western Canada experienced high peaks near the end of the year.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-9925
Print ISSN
0317-7173
Pages
pp. 44-50
Launched on MUSE
2021-05-07
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.