Abstract

abstract :

During the Second World War, Britain consolidated control over imperial resources, especially after the fall of Southeast Asia to Japan in early 1942. In the Gold Coast, the colonial state sought to maximize rubber output by using market incentives and implementing methods that overturned longstanding property policy and decimated rubber sources. This article looks beyond the rubber campaign's statist objectives and straightforward consequences to explore how people in the Gold Coast engaged with and imagined new economic possibilities through the export drive. During the campaign, farmers, traders, and investors involved in producing the commodity cultivated interest in the long-term possibilities of rubber. By 1946, the wartime drive had sparked another campaign, led by people in the Gold Coast, to ensure rubber would become not a lost relic of an imperial past, but part of a diversified economy that could eventually bolster citizens' livelihoods and strengthen national sovereignty.

résumé :

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la Grande-Bretagne a consolidé le contrôle des ressources impériales, en particulier après la chute de l'Asie du Sud-Est au Japon au début de 1942. Sur la côte de l'Or, l'État colonial a cherché à maximiser la production de caoutchouc en utilisant des incitations du marché et en mettant en oeuvre des méthodes qui ont renversé une politique immobilière de longue date et décimé les ressources de caoutchouc. Au-delà des objectifs étatiques de la campagne du caoutchouc et de ses conséquences directes, cet article explore comment les habitants de la côte de l'Or ont engagé et imaginé de nouvelles possibilités économiques grâce à la campagne d'exportation. Pendant cette campagne, les agriculteurs, les commerçants et les investisseurs impliqués dans la production du produit ont cultivé l'intérêt pour les possibilités à long terme du caoutchouc. En 1946, la l'effort de guerre avait déclenché une autre campagne, menée par des habitants de la côte de l'Or, pour s'assurer que le caoutchouc ne deviendrait pas une relique perdue d'un passé impérial, mais partie intègre d'une économie diversifiée qui pourrait éventuellement renforcer les moyens de subsistance des citoyens et renforcer la souveraineté nationale.

pdf

Additional Information

ISSN
2327-1876
Print ISSN
2327-1868
Pages
pp. 63-90
Launched on MUSE
2020-05-29
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.