Abstract

Abstract:

En 1957, l'année de l'accession de François Duvalier à la présidence de la République d'Haïti, paraît le roman historique de Marie Vieux-Chauvet, La Danse sur le volcan. L'auteure haïtienne y propose une réécriture fictionnalisée des années ayant précédé la Révolution haïtienne, à Saint-Domingue, au dix-huitième siècle. La mise en scène du personnage historique de Minette, découvert par l'auteure dans l'essai historique Le Théâtre à Saint-Domingue de Jean Fouchard, structure ce roman historique haïtien écrit par une femme. Marie Vieux-Chauvet s'engage dans un projet de réhabilitation historique des héroïnes haïtiennes tout en s'opposant au discours noiriste qui sous-tend la dictature duvaliériste. Tout en offrant une étude critique des enjeux inhérents à la narration du passé, cet article montre comment l'écriture fictionnelle interagit avec l'Histoire afin de révéler les lacunes du discours historique qui porte sur la période révolutionnaire à Saint-Domingue.

pdf

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
pp. 26-40
Launched on MUSE
2020-03-18
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.