In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Canadian Review of American Studies 31 (2001) 500 Note 1 My criticism of Laclau and Mouffe’s post-Marxist position is drawn from Slavoj Zizek’s accusation of Laclau’s “secret kantianism.” Zizek also states that Laclau and Mouffe’s radical democracy “comes all too close to merely ‘radicalizing’ their liberal democratic imaginary, while remaining within its horizon” (Butler, Laclau, and Zizek 325). Works Cited Aronowitz, Stanley. “The New World Order (they mean it).” The Nation 17 July 2000: 15–18. Butler, Judith, Ernesto Laclau, and Slavoj Zizek. Contingency, Hegemony, Universality : Contemporary Dialogues on the Left. London: Verso, 2000. Foucault, Michel. Discipline and Punish: The Birth of the Prison. Trans. Alan Sheridan . New York: Vintage, 1977. Grant, George. Technology and Empire: Perspectives on North America. Toronto: Anansi, 1969. Jameson, Frederic. Postmodernism: or, The Cultural Logic of Late Capitalism. Durham, NC: Duke UP, 1991 Laclau, Ernesto, and Chantal Mouffe. Hegemony and Socialist Strategy: Towards a Radical Democratic Politics. ondon: Guilford, 1985. Marcuse, Herbert. One Dimensional Man: Studies in the Ideology of Advanced Industrial Society. Boston: Beacon, 1964. Negri, Antonio. “The Spectre’s Smile.” ghostly demarcations: A Symposium on Jacques Derrida’s Spectres of Marx. Ed. Michael Sprinker. London: Verso, 1999. 5–15. Said, Edward. Culture and Imperialism. New York: Knopf, 1993. David Howard, Nova Scotia College of Art and Design, Halifax Franklin D. Mitchell. Harry S. Truman and the News Media : Contentious Relations, Belated Respect. Columbia : U of Missouri P, 1998. Pp. xv + 252 and selected bibliography and index. Examiner, scruter la relation existant entre le président Harry S. Truman et le monde des médias aux États-Unis, tel est l’objectif fondamental de l’historien Franklin D. Mitchell dans cette intéressante monographie qui, faut-il le noter, repose sur un vaste éventail de sources (archives de Joseph Pulitzer II, Drew Pearson et Doris Fleeson, Chicago Tribune, Los Angeles Times, mémoires d’Arthur Krock, etc.). Professeur à l’ Université de Southern California, l’auteur s’emploie avant tout à montrer que cette relation s’est avérée plutôt acrimonieuse, ce qui a contribué, pendant plusieurs années, au ternissement de la réputation du politicien démocrate, Revue canadienne d’études américaines 31 (2001) 501 et ce, en dépit des multiples efforts déployés par ce dernier durant les derniers mois de sa présidence pour défendre son honneur et sa place dans l’histoire. Deux principaux facteurs, au dire de Mitchell, peuvent expliquer une telle relation conflictuelle. D’une part, malgré son intégrité et maints accomplissements à titre de sénateur du Missouri (1935–1944), Truman apparaît toujours en 1945, pour bon nombre de journaux, comme « l’homme de Tom Pendergast », c’est-à-dire le protégé du patron de la machine démocrate du Missouri. Or, celui-ci, à qui Truman doit largement son ascension politique, n’a rien d’un parangon de probité comme en fait foi son emprisonnement pour évasion fiscale en 1939. Incidemment, à l’occasion des funérailles de Pendergast en janvier 1945, le Chicago Tribune, que le vice-président de Franklin Roosevelt désignera implicitement « the worst newspaper in the nation » (33), ne manque pas de vilipender Pendergast, le qualifiant d’« ex-convict and one-time saloon bouncer who raised [Truman] politically from an unsuccessful haberdasher to his present pinnacle » (26). D’autre part, la presse conservatrice, au sein de laquelle figurent principalement l’empire de William Randolph Hearst, les chaînes de journaux McCormick–Patterson et Scripps–Howard, de même que les magazines d’Henry Luce, « the reigning press baron in the United States » (43), tend à voir d’un œil défavorable les efforts du chef de l’Exécutif visant à consolider la politique du New Deal de son illustre prédécesseur. Or, de tels efforts ne tardent pas à poindre : dès le 6 septembre 1945, soit quatre jours après la fin officielle de la Seconde Guerre mondiale, le trente-troisième président américain, accusé quelques mois auparavant par cette même presse conservatrice d’avoir rallié le Ku Klux Klan au début des années 1920, dévoile un ambitieux programme législatif à saveur réformiste qui suscite...

pdf

Additional Information

ISSN
1710-114X
Print ISSN
0007-7720
Pages
pp. 500-503
Launched on MUSE
2019-01-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.