In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Couples dans la Grande Guerre. Le tragique et l'ordinaire du lien conjugal by Clémentine Vidal-Naquet
  • Dominique Fouchard
Clémentine VIDAL-NAQUET.–Couples dans la Grande Guerre. Le tragique et l'ordinaire du lien conjugal, Paris, Les Belles Lettres, 2014, 678 pages. Préface d'Arlette Farge.

L'ouvrage de Clémentine Vidal-Naquet est issu d'une thèse de doctorat, soutenue à l'EHESS en décembre 2013. Précisons-le d'emblée, cet ouvrage est une contribution importante à la connaissance de la Première Guerre mondiale, période pourtant largement analysée par les historiens, et du phénomène guerrier, auquel l'historienne apporte un éclairage riche grâce à une analyse d'une grande finesse.

Le sujet est magnifique : l'étude du lien conjugal en France pendant la Grande Guerre, de son expression et de sa transformation pendant la longue séparation, imposée, rappelons-le, à cinq millions de couples au moins. L'historienne construit son sujet, l'enrichit, le développe, démontrant l'importance de l'acteur social qu'est le couple en guerre et la « nécessité d'une lecture intimiste du conflit pour une compréhension plus globale du phénomène étudié » (p. 24). Grâce à l'acuité du regard de l'auteure, intime et collectif s'articulent, dialoguent, inextricablement mêlés, donnant présence à des vies singulières plongées dans la brutalité d'un événement éminemment collectif et si profondément bouleversées par lui. Des vies singulières, avec leurs richesses, leurs spécificités, leurs émotions, leur ennui, leurs quotidiens ordinaires ; un ordinaire qui justement dit aussi le général partagé, l'humain, pourrait-on dire sans grandiloquence. Car comme l'écrit l'historienne, après avoir « cherché le saillant, les points de brisure […], traqué les émotions et pourchassé l'exceptionnel dans l'ordinaire […] l'essentiel était peut-être ailleurs […] dans la grisaille » (p. 549). La technique de narration, le choix de récit que fait Clémentine Vidal-Naquet en multipliant les exemples, en entrelaçant citations et récit, donnent de la force à cet ouvrage. Entre singularité et généralisation, le lecteur suit les couples particuliers tout en percevant ce qu'ils nous apprennent de communément partagé, en cette nouvelle période de la vie conjugale que la guerre donne à vivre, massivement. Bien sûr, du fait de l'importance des correspondances entre époux dans le corpus des sources convoquées, ce sont surtout les couples amoureux, liés, qui se donnent à voir, laissant en arrière-plan ceux que la guerre a brisés, désunis, ceux qui s'écrivent moins ou dont les échanges ne nous sont pas parvenus, et qui informent aussi de l'empreinte de la guerre sur les relations conjugales. Pour autant, l'analyse du lien conjugal fournie par l'auteure n'en demeure pas moins précieuse.

La réflexion s'ouvre par la séparation qu'impose la mobilisation générale, car « la guerre, en séparant les couples, leur donne paradoxalement et de ce fait même une visibilité » (p. 22). Tout en replaçant le couple dans le contexte de l'avant-guerre, la première partie, « La désorganisation de l'ordre conjugal », interroge l'impact de cette « catastrophe sentimentale » 18, dans différents domaines. L'histoire intime des couples en guerre commence par deux photographies d'une séparation prises par Jacques Moreau à la gare de l'Est en août 1914. Saisissantes d'émotions, ces photographies conduisent l'historienne, dans la lignée des travaux d'Arlette Farge, à un beau passage sur les larmes, leur place dans l'espace public et leur sens social : « C'est une France parcourue par l'émotion qui apparaît dans la presse », écrit-elle, « une France sentimentale dans laquelle la norme conjugale est l'amour » (p. 57), un amour qui occupe une place centrale dans la mobilisation et dans la guerre. Croisant des sources de nature diverse–presse, documents iconographiques, législatifs, juridiques–elle montre combien le « couple séparé est devenu un enjeu majeur dans la nation en guerre » (p. 36) et comment la conjugalité participe...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 144-146
Launched on MUSE
2017-07-25
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.