Abstract

This article surveys, from a social justice perspective, the author’s experience of 50 years of field-based research in northern Indigenous communities, before and after that research involved local partnerships. While the objectivity of research is never absolute, it is a better guide to social justice than is political ideology. Examples are cited where public policy and certain politically influential academic research, are motivated by ideology, ignoring ethnographically based results. Finally an example from an unrelated context cites a study that showed, in the United States, that political affiliation determines either belief in or denial of anthropogenic climate change, regardless of educational level.

Abstract

Dans cet article, l’auteur rend compte, à partir d’une perspective de justice sociale, de son expérience de cinquante ans de recherche de terrain dans les communautés autochtones du Nord canadien, et ce, avant et après avoir établi des partenariats de recherche avec elles. Bien que la recherche ne puisse jamais prétendre à une objectivité absolue, elle constitue un meilleur guide vers la justice sociale que ne l’est l’idéologie politique. A cet effet, des exemples de politiques publiques, et certaines formes de recherche académique exerçant une influence politique sont citées pour illustrer comment elles sont avant tout motivées par l’idéologie, sans tenir compte des résultats scientifiques de la recherche ethnographique. L’article se termine par l’exemple d’une étude, tirée d’un contexte très différent, qui montre qu’aux États-Unis, sans égard au niveau d’éducation, l’affiliation politique détermine la négation ou la croyance en des changements climatiques anthropogéniques.

pdf

Additional Information

ISSN
2292-3586
Print ISSN
0003-5459
Pages
pp. 3-12
Launched on MUSE
2014-05-14
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.