In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

188 LETTRES CANADIENNES 1997 taires. De plus, Hebert comble nne lacnne en ce sens qu'il y a tres peu d'ouvrages critiques ou theoriques - meme des articles - portant sur l'ensemble de 1'CEuvre de Poulin. Certes, il y a L'ecriture de l'autre chez Jacques Poulin d'Anne-Marie Miraglia et The Myth ofthe Lost Paradise in the Novels ofJacques Poulin de Paul Socken, mais la plupart des critiques et des theoriciens semblent ne pas vouloir toucher au concept de l'amour chez Poulin, concept qui est pourtant le noyau meme de l'ecriture de cet auteur. Peut-etre a-t-on peur d'entamer une analyse serieuse d'un concept qu'on a tendance a relier aux romans roses ou aux Harlequin Romances ? Or, Pierre Hebert montre avec finesse que l'amour est beaucoup plus profond, beaucoup plus complique que cela, en exposant toute une semantique de l'amour. Ses idees sont done doublement utiles, non seulement en tant qu'explication intelligente et complete de ce concept chez Poulin, mais egalement comme point de depart pour des comparaisons et des applications aux CEuvres d'autres auteurs quebecois et canadiens contemporains . (PAULA ROBERTS) Hubert Aquin, Neige noire, Edition critique etablie par Pierre-Yves Mocquais. Tome 3, vol. 6 et 7 de l'Edition critique de l'reuvre d'Hubert Aquin Saint-Laurent, Bibliotheque quebecoise, cxxvin--619 p . Avec la parution de Neige noire s'acheve pour ainsi dire l'Edition critique de l'02uvre d'Hubert Aquin, a laquelle ne manquent, comme point final, que les textes ecrits pour la radio et la television. Recapitulant le projet Bernard Beugnot son responsable scientifique, souligne en avant-propos !'importance des rapports de la biographie et de l'reuvre ainsi que la complexite intertextuelle et autotextuelle qu'auront mis en lumiere les recherches. Ce sont ces memes elements qui president ala visee erudite du travail de Pierre-Yves Mocquais, pour qui« Neige noire se presente comme une sorte de condense de la vie et de l'CEuvre d'Aquin )). De l'essai qu'il consacrait en 1985 ala problematique du sacre et de l'absolu chez Aquin, Mocquais a retenu le motif de la quete pour comprendre la genese, le fonctionnement et la signification du dernier roman de I'auteur. L'introduction s'ouvre sur les differents avant-textes et lointains determinismes de Neige noire, parmi lesquels : Saga Segretta, mysterieux roman que concoctait Aquin et dont la diffusion serait restreinte adeux cent inities; une adaptation televisuelle d'Hamlet ou se dessine la filiation entre CEdipe et le personnage de Shakespeare; et Decoupage, roman qui devait paraitre dans un magazine araison d'rm episode parmois. Moequais elucide ensuite les rapports complexes entre ecriture romanesque et ecriture cinematographique que tisse le roman, tout en articulant une interessante comparaison avec les cineromans de Marguerite Duras, Alain Robbe-Grillet et William Faulkner. Au terme de !'analyse, le simulacre cinematographique est interpret€ en fonction d'une recherche ou d'une SCIENCES HUMAINES 189 quete esthetique qui traverse l'ceuvre entiere d'Aquin, une «interrogation torturee se deroul[ant] sur une vaste toile de fond qui est une reflexion constante sur le role et laplace de la culture, sur le renouvellernent de la connaissance et sur laplace de l'etre humain au sein de la creation)). Apres un detour sur les avatars du texte, qui nous renseignent tout autant sur le rythme d'ecriture d'Aquin que sur les changements qui marquent le passage du manuscrit au dactylogramme, Mocquais revient sur le dispositif cinematographique pour l'expliquer par nne conception aquinienne de l'ceuvre comme jeu, conune simulacre et comme Somme. Outre la reception critique du _ roman, qui fait 1'objet d'une etude detaillee, la problematique intertextuelle occupe une place centrale dans le texte de presentation. Pierre-Yves Mocquais analyse !'erudition qui soustend Neige noire sous l'angle du discours philosophique (Teilhard de Chardin, Kierkegaard, Husserl), du discours encyclopedique et scientifique, du discours esthetique et du discours litteraire: Hamlet et ses exegetes, Joyce, Nabokov et Borges, maladroitement qualifie de « romancier )). Le depouillement des notes de cours et de lecture d'Aquin s'.avere particulierement fructueux, mais aussi la cause d'une confusion- qu'ont...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 188-190
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.