Abstract

This article examines the Black Panther Party's community activism from 1966 to 1971, with two aims in mind. First, it provides an overview of the numerous "survival programs" organized by the party in human sustenance, health care, education, and criminal justice, detailing their revolutionary intentions. Second, and more importantly, it challenges scholars to start considering ways in which community activism and revolutionary violence operated in tandem as part of the same strategy for Black liberation. In this way, it emphasizes the necessity to move beyond stagnant characterizations of the party as either humanitarian do-gooders or violent street toughs to construct a more complex interpretation of the BPP's legacy.

Le présent article porte sur l'activisme communautaire du Black Panther Party (BPP) de 1966-1971, avec un double objectif. D'abord, il offre une vue d'ensemble des nombreux « programmes de survie » organisés par le BPP dans les domaines de la subsistance des populations humaines, des soins de santé, de l'éducation, et de la justice pénale, et décrit en détail leurs intentions révolutionnaires. Ensuite, et de manière plus importante, il incite les futures générations d'universitaires à commencer à tenir compte des façons selon lesquelles l'activisme communautaire et la violence révolutionnaire fonctionnaient en tandem dans le cadre de la même stratégie de libération des Noirs. De cette façon, il souligne la nécessité d'aller au-delà des caractérisations stagnantes du Party, soit à titre de faiseur de bonnes oeuvres ou de membres violents de gangs de rue, pour construire un interprétation plus complexe du legs du BPP.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-114X
Print ISSN
0007-7720
Pages
pp. 25-62
Launched on MUSE
2011-04-06
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.