Abstract

Cet article cherche à comprendre les éléments distinctifs qui donnent aux écrits de l'Ouest canadien leur particularité, leur unicité. Une ébauche se dresse à partir de l'étude de nombreuses nouvelles et romans, faisant appel à des anthologies de la "Prairie" comme à des auteurs plus connus, tels Nancy Huston, J. R. Léveillé ou Simone Chaput. L'article explore la notion d'espace en tant qu'élément structural, le concept d'errance à mettre en parallèle avec la nature minoritaire de cette francophonie, le recours au fantastique ainsi qu'au texte concis et, enfin, la récurrence de personnages archétypiques, à savoir la "Ouesterneuse" et le Métis ou la Métisse.

pdf

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
pp. 39-53
Launched on MUSE
2011-03-31
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.