In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

622 LE'ITERS IN CANADA 2002 fin des Gutenberg Elegies de Birkerts. Ni apocalypse ni messie, la technologie est la, et certes elle n'est pas neutre. Mais il serait douteux qu'elle rut olJUlipotente et demiurgique. Au reste, cette forte preoccupation pour la philosophie du Savoir, quand elle ne « manicheise » pas a tour de bras, neglige Ie lien social. Ainsi, quand on lit sous Ie plume de Patrick Brunet que « [Ila pensee des utilisateurs d'Intemet est une pensee labile, fragmentee et arborescente qui participe d'une culture en emergence dont Ie parametre fondamental est Ie paradoxe entre la possibilite et la facilite de connexion et les ruptures successives inherentes acette connexion », on peutobjecterque d'autres penseurs voientau contraire dans la connectivite un renouveau du liensocial, une nouvelle respiration de la vie communautaire . On comprend alors commentla fascination pour Ie seul Esprit toume aussi Ie dos a la pensee communautaire de Rheingold, Wolton ou de . Gauntlett, alors que justement les exemples etudies mettent en valeur la notion d'implication, de jeu, d'interaction... pratiques sociales s'il en est. Hypertextes... est riche des regards croises que Ie recueil fait pesersur un meme objet - regards de philosophes, de chercheurs et de praticiens, de createurs ou d'editeurs. Ces actes offrent un tour d'horizon original, souvent stimulant, et d'une richesse a ce jour inegalee en fran,ais. TIs soulignent de fa,on meritoire et courageuse I'etendue et la complexite des mutations recentes de I'ecrit sous I'impulsion de I'electronique. (PASCAL M1CHELUCO) Lionel Meney, Poiimique ii propos du dictionnaire quebicois-franrais Montreal, Guerin, 72 p., 10,50$ Comme Ie souligne pertinemment Lionel Meney, en quatrieme de couverture de I'ouvrage citeen rubrique: «Au Quebec, toute parution d'un nouveau dictionnaire decrivant la langue des Quebecois souleve des passions et suscite des polemiques ». Son Dictionnaire quebecois-franrais. (OQF) paru chez Guerin en 1999 n'a pas echappe II cette regie; il est dans la lignee des ouvrages de Leandre Bergeron, Claude Poirier et Jean-Claude Boulanger, qui eux aussi ont goute aux commentaires peu elogieux des auteurs de recensions. Cependant, Meney a reagi vivement a ces critiques en publiant, toujours chez Guerin, un petit ouvrage ou il repond a celles de Louis Mercier et Claude Verreault formulees dans une communication donnee a I'occasion du 68' Congres de l'ACFAS (Montreal, mai 2000) intituJee «Le Dictionnaire quebecois fran,ais: du reel au trompe-I'reil ». L'auteur renvoie aussi al'unique version electronique de cette meme communication (www.fl.ulaval./lli/Cverreau2.pdf). De plus, il replique aux critiques de Claude Poirieretd'EstherPoissonpubliees respectivement dans la revue Quebecfranrais (n0118, lite 2000) et dans la revue Circuit (69, autolJUle 2000). Cette refutation «point par point» porte sur Ie type de UNIVERSITY OF TORONTO QUARTERLY, VOLUME 73, NUMBER I , WINTER 2003/ 4 SCIENCES HUMAINES 623 dictionnaire, la representativite du corpus, les entrees critiquees, les variantes orthographiques,Ie traitementiexicographique, insistantdans ce dernier cas sur les marques d'usage. Ala suite des propos de ses collegues au sujet de I'inadequation de quelques equivalents, Meney s'appuie sur I'expression «equivalent approximatif», usitee en lexicographie bilingue pourjustifier les lacunes. Et toujours en citant les auteurs connus (Quemada , Rey, Rey-Debove, etc.) en guise de defense, iljustifie ses positions en ce qui a traitit l'humour, I'ideologie, l'objectivite et la generalite sous-jacentes aUDQF. Nous ne reprendrons pas ici dans Ie detaill'argumentation de Meney, rna foi assez convaincantemalgre une certaine surenchere. Sa refutation-, avec temoignages, citations d'autorite et faits it l'appui -, contribue it projeter une image plus favorable de son dictionnaire. Toutefois, il nous sert un peu abusivement en conclusion un florilege tous azimuts des critiques favorables it son dictionnaire. Et il en remet au «Tableau n° 5- La reception du Dictionnaire quebecois-jran,ais (Extraits)>> dans lequel on peut lire une selection des louanges, voire des dithyrambes, provenant de personnalites parmi lesquelles on compte des linguistes, des auteurs, des journalistes, etc. de Bernard Pivot it Victor Levy-Beaulieu: la cour est pleine! Pour l'ouvrage lui-meme, malgre la qualite de son argumentation, Ie professeur Meney aurait pu neanmoins faire I'effort de r€diger une table...

pdf

Additional Information

ISSN
1712-5278
Print ISSN
0042-0247
Pages
pp. 622-624
Launched on MUSE
2014-07-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.