In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

La décentralisation est un enjeu de la lutte pour l’appropriation des espaces politiques non seulement à l’échelle locale, mais également à l’échelle nationale et internationale. Elle est mise de l’avant par une variété d’acteurs, participant ainsi de stratégies parfois contradictoires, parfois convergentes, de construction et d’occupation d’espaces politiques. Elle est proposée, voire imposée, de façon insistante par le haut commandement de la coopération internationale (FMI, BM, OCDE et agences bilatérales) comme solution miracle pour les pays du Sud, et peut être conçue comme stratégie d’occupation des espaces politiques internationales. La décentralisation a également été proposée dans plusieurs cas, à partir de l’espace national, comme faisant partie des stratégies de redéfinition des rapports de force politiques au sein de cet espace. Les formules sont multiples. La plus commune a sans doute été la revendication de la décentralisation par plusieurs mouvements pro-démocratiques qui ont mené aux transitions de la « troisième vague », qui concevaient la décentralisation comme une mesure nécessaire pour parvenir à la désarticulation du pouvoir autoritaire à l’échelle nationale. C’est le cas des Philippines dans la foulée de la transition de 1985, de l’Inde avec les mouvements menant au 73e Amendement constitutionnel en 1993, de l’Afrique du Sud postapartheid et d’autres. La décentralisation comme stratégie Chapitre v Réforme de l’État, décentralisation et appropriation locale en Afrique Nancy Thede 138 Gouvernance et appropriation locale du développement de rapport de force politique national a été employée autrement aussi, comme dans le cas de la Bolivie, où elle a servi d’instrument mobilisé par le gouvernement national pour essayer de contourner et d’affaiblir des élites régionalistes. Il est plutôt surprenant de constater que la décentralisation – qui est pourtant censée remédier à tous les maux qui guettent les communautés locales – est très rarement le fait d’une campagne par des acteurs locaux. Cela ne signifie pas, par contre, que la décentra­ lisation n’intervient pas dans la recomposition de l’espace politique local. Au contraire, les réformes de décentralisation fournissent parfois l’occasion au pouvoir politique central (sous forme d’État et de partis politiques) d’investir l’espace politique local, dans un effort d’étendre leur emprise sur les divers niveaux de politique au sein du territoire national. Ce type de dynamique est particulière­ ment présent en Afrique (Sénégal, Tanzanie, Niger, entre autres). Dans quelle mesure donc, dans un tel tableau, peut-on s’attendre à ce que cet élargissement de l’espace politique local soit le lieu d’une appropriation par les agents de la société civile ou politique locale? Peut-on concevoir le local sans référence aux autres dyna­ miques de recomposition du pouvoir à l’échelle régionale, nationale et internationale? La décentralisation en tant que réforme de l’État En effet, la décentralisation fait son apparition dans les PED d’abord en pleine ferveur de la troisième vague des démocratisa­ tions à partir surtout de la fin des années 70, et est revendiquée alors, particulièrement en Amérique latine et en Asie, comme une réforme anti-autoritaire par les mouvements populaires prod émocratiques. Quelque temps après (au début des années 90), c’est au tour des IFI, avec leurs programmes d’ajustement politique, d’appuyer les transitions démocratiques en Afrique et en ex-Union soviétique : elles font de la décentralisation l’un des piliers de leurs recettes pour les PED. Aujourd’hui, la décentralisation est entreprise dans plus de 80 % de ceux-ci, souvent comme résultat de cette confluence de projets politiques. Réforme de l’État, décentralisation et appropriation locale en Afrique 139 La décentralisation implique le transfert, de l’État central vers les gouvernements locaux, des responsabilités et des ressources, ainsi que l’institution d’élections locales libres. Les bienfaits annon­ cés de la décentralisation font miroiter la solution miracle à tous les maux qui guettent les PED : elle augmenterait la transparence, l’imputabilité, la participation des citoyens, l’efficacité, la mobili­ sation des ressources, la démocratie, l’inclusion, la productivité – et j’en passe. Il fallait s’y attendre : des chercheurs de l’OCDE ont découvert dernièrement que la décentralisation...

pdf

Additional Information

ISBN
9782760319035
Related ISBN
9782760307100
MARC Record
OCLC
793084044
Pages
240
Launched on MUSE
2012-01-01
Language
French
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.