Abstract

Abstract:

Several inventories of research, produced by the US Department of Agriculture in 1935 and by the French Centre de recherche et de documentation sur la consommation (Credoc) in 1964, list a large number of surveys on consumption and living conditions. This wide range of surveys as perceived by the survey interviewers, is the starting point for this issue. After providing an overview of existing research on the topic, this editorial shows that this special issue will make a contribution to several historiographies: the history of consumption, the fight against poverty, welfare states, and the history of statistics, sociology and religion. This issue provides information on the various periods in the history of social surveys in the 20th century, and looks at a variety of contexts – France, Japan, colonial and post-colonial Morocco, Poland, Switzerland and the USSR. It also looks at the interviewers and what the surveys produced in terms of quantitative data. Finally, the issue looks at the different ways that interviewers, methods and data circulated.

Abstract:

Plusieurs inventaires de travaux, produits par le ministère de l'Agriculture américain en 1935 ou par le Centre de recherche et de documentation sur la consommation (Credoc) français en 1964, recensent un grand nombre d'enquêtes sur la consommation et les conditions de vie. Cette diversité d'enquêtes telle qu'elle est perçue par les recenseurs, est le point de départ de ce numéro du Mouvement social. Après avoir proposé un bilan des recherches existantes sur cette thématique, cet article montre que le dossier contribue à plusieurs historiographies : histoire de la consommation, de la lutte contre la pauvreté et des États providence, histoire de la statistique, de la sociologie et des religions. Le numéro apporte des éléments sur les différentes périodes qui rythment l'histoire des enquêtes sociales au xxe siècle, il se confronte à une diversité de contextes – en France, au Japon, au Maroc colonial et postcolonial, en Pologne, en Suisse et en URSS –, il s'intéresse aux enquêteurs et enquêtrices et à ce que les enquêtes produisent, notamment des chiffres. Enfin, il s'interroge sur différents types de circulations des enquêteurs, des méthodes et des données.

pdf

Share