Abstract

Abstract:

This article provides an analysis of verum marking in the Tsimshianic language Gitksan. Original fieldwork data are provided to show that Gitksan verum is very similar in its distribution and discourse effects to English verum, but displays two interesting differences. First, Gitksan verum is not marked by focal stress, but by a dedicated particle (kap). Second, Gitksan verum does not require givenness of the core propositional material. I argue that when applied to a proposition p, kap is (a) disallowed discourse-initially or in answer to a wh-question; (b) felicitous when responding to a prior assertion or implication of ¬p; and (c) felicitous in other contexts only if there is prior controversy in the discourse about the truth of p. I show that the semantic contribution of the Gitksan verum particle can be captured by a discourse management analysis: verum(p) is licensed only when the speaker believes that some interlocutor is committed to ¬p.

Résumé:

Cet article propose une analyse du marquage verum dans la langue tsimshianique gitksan. Des données de terrain originales sont fournies pour montrer que le verum du gitksan est très similaire dans sa distribution et ses effets de discours au verum de l’anglais, mais présente deux différences intéressantes. Premièrement, le verum du gitksan n’est pas marqué par un accent focal, mais par une particule dédiée (k’ap). Deuxièmement, le verum dans gitksan n’exige pas que le matériel propositionnel de base soit donné dans le discours. Je soutiens que lorsqu’il est appliqué à une proposition p, kap est (a) interdit en position initiale du discours ou en réponse à une question wh; (b) acceptable comme réponse à une affirmation ou à une implication antérieure de ¬p; et (c) acceptable dans d’autres contextes seulement s’il y a une contro-verse préalable dans le discours sur la vérité de p. Je montre que la contribution sémantique de la particule de verum du gitksan peut être capturée par une analyse de gestion du discours: verum (p) n’est licencié que lorsque le locuteur estime qu’un interlocuteur propose, de façon implicite ou explicite, ¬p.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1115
Print ISSN
0008-4131
Pages
pp. 60-90
Launched on MUSE
2021-08-28
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.