Abstract

RÉSUMÉ:

Le système d’arpentage Public Land Survey a été instauré en 1785 afin que soit établi rapidement le levé du vaste domaine des terres publiques des États-Unis. Il en est résulté un schéma familier de townships de six milles de côté, subdivisés en sections, avec une grille caractéristique délimitant les propriétés foncières, que l’on retrouve sur la plus grande partie du territoire du Midwest et de l’Ouest américain. À mesure que le système se déploie, l’arpentage de nouveaux lieux nécessite le choix de nouveaux méridiens de référence. Un ensemble de 31 de ces méridiens apparaissent sur d’innombrables cartes. L’auteur montre que l’historique coutumier du déploiement de l’arpentage ne tient pas compte de son rapport avec les Amérindiens et particulièrement les réserves indiennes. Il existait essentiellement deux séries de levés, l’une pour les Blancs et l’autre pour les Amérindiens. Cette dernière était beaucoup plus modeste et est pratiquement disparue. En 1875, un méridien a été choisi pour délimiter la réserve indienne du fleuve Colorado en Arizona. Le méridien du fleuve Colorado a tenu pendant 38 ans avant d’être gommé par un nouvel arpentage. La suppression de ce méridien est attribuable au stratagème d’une société minière pour mettre la main sur des richesses minières convoitées ; la société a conspiré avec les fonctionnaires du ministère du Department of the Interior pour obtenir l’aval du président Wilson. Il en reste peu de vestiges aujourd’hui.

ABSTRACT:

The Public Land Survey system began in 1785 as a method for quickly surveying the vast public domain of the United States. It resulted in the familiar pattern of townships six miles (9.6 km) to a side subdivided into sections, with a characteristic grid land ownership pattern seen throughout much of the Midwest and West. As the system spread, new principal meridians were needed to extend the survey to new locations. A total of 31 such meridians appear on countless maps. This research shows that the conventional story of the spread of the survey ignores its relation to Native Americans and especially Indian reservations. There were essentially two sets of surveys, one for whites and the other for Native Americans. The latter were much smaller and may have disappeared. One such meridian was established for Arizona’s Colorado River Indian Reservation in 1875. The Colorado River Meridian lasted 38 years before it was erased in a resurvey. Its erasure was due to a scheme by a mining company to gain access to potential mineral wealth; the company conspired with Department of the Interior officials to obtain participation from President Wilson. Little remains of its existence today.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-9925
Print ISSN
0317-7173
Pages
pp. 106-119
Launched on MUSE
2021-07-05
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.