Abstract

RÉSUMÉ:

La cartographie de la prévalence et de la propagation des maladies infectieuses n'a jamais été plus cruciale que dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Une pléthore de tableaux de bord de SIG en ligne incorporant la fonctionnalité SIG de base ont été créés; ces tableaux de bord ont servi de plateforme pour le partage rapide de données et la communication d'information en temps réel, facilitant somme toute la prise de décisions. Toutefois, bon nombre de ces tableaux ont été axés uniquement sur la présentation et le contrôle de l'incidence cumulative ou quotidienne des données sur la COVID-19, sans égard à la dimension temporelle. Les auteurs se penchent sur l'utilité des tableaux de bord basés sur les SIG pour cartographier la prévalence de la COVID-19, mais également sur les occasions manquées de mettre l'accent sur le composant temporel de la maladie (cyclicité, saisonnalité). Ils évoquent la possibilité d'un recours aux techniques avancées de géovisualisation pour intégrer le composant temporel aux cartes animées interactives illustrant a) le risque relatif quotidien et le nombre de jours pendant lesquels une zone géographique a été un foyer de contagion, b) le ratio du nombre de cas observés par rapport au nombre de cas prévus dans le temps et c) la dynamique du nombre des décès dans un cube espace-temps. Les auteurs illustrent ces méthodes au moyen des cas de COVID-19 et du nombre des décès aux États-Unis, à l'échelon des comtés, entre le 25 janvier et le 1er octobre 2020. Ils expliquent comment chacune de ces méthodes de visualisation peut faciliter la compréhension d'importants concepts de santé publique appliqués à la pandémie comme le risque, la propagation et le taux de mortalité. Enfin, les auteurs proposent des pistes à envisager pour promouvoir la recherche au carrefour de la visualisation spatiotemporelle et des maladies infectieuses.

ABSTRACT:

Mapping the prevalence and spread of infectious diseases has never been more critical than during the COVID-19 pandemic. A plethora of Web-based GIS dashboards have been created that incorporate basic GIS functionality; these dashboards have served as platforms for rapid data sharing and real-time information, ultimately facilitating decision making. However, many of them have merely focused on presenting and monitoring cumulative or daily incidence of COVID-19 data, disregarding the temporal dimension. In this paper, we review the usefulness of GIS-based dashboards for mapping the prevalence of COVID-19, but also missed opportunities to emphasize the temporal component of the disease (cyclicity, seasonality). We suggest that advanced geovisualization techniques can be used to integrate the temporal component in interactive animated maps illustrating (a) the daily relative risk and the number of days a geographic region has been in a disease cluster, (b) the ratio between the observed and expected number of cases over time, and (c) mortality count dynamics in a space–time cube. We illustrate these approaches by using COVID-19 cases and death counts across the U.S. at the county level from 25 January 2020 to 1 October 2020. We discuss how each of these visualization approaches can promote the understanding of important public health concepts applied to the pandemic such as risk, spread, and mortality. Finally, we suggest future avenues to promote research at the intersection of space–time visualization and infectious diseases.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-9925
Print ISSN
0317-7173
Pages
pp. 2-13
Launched on MUSE
2021-05-07
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.