Abstract

Résumé:

Les auteures explorent l’identité que construisent les élèves de 8e année en immersion française précoce, en leur qualité d’apprenants du français, au sein des communautés de praticiens en milieu scolaire. elles proposent un modèle grâce auquel les métaphores dans l’apprentissage d’une langue peuvent être considérées comme une forme de récit à utiliser à la fois pour susciter et pour analyser les représentations métacognitives des identités socialement situées des élèves à titre d’apprenants d’une langue. Dans le cadre d’une étude plus vaste portant sur l’investissement des élèves en immersion française dans l’apprentissage du français, 31 participants ont construit 85 comparaisons relatives à l’apprentissage et à l’oral et l’écrit en français. Ces comparaisons ont été regroupées en sept métaphores conceptuelles : persévérance, dépassement physique et cognitif, expérience de changement incarné, transformation de soi, malaise incarné, insuffisance et affect. Des échantillons de discours des élèves montrent comment la coconstruction de la métaphore a créé un espace interprétatif pour le développement de leurs identités au sein de leurs communautés de praticiens en milieu scolaire. Enfin, les auteures analysent la pertinence pédagogique de la métaphore pour accroître l’investissement des élèves dans l’apprentissage du français.

Abstract:

This study explores the identities that Grade 8 early French immersion students construct as learners of French within school-based communities of practice. It suggests a model by which metaphors on language learning can be considered a form of narrative used to both elicit and analyze metacognitive representations of their socially situated identities as language learners. As part of a larger study regarding French immersion students’ investment in French, 31 participants constructed 85 similes concerning learning and speaking/writing in French. These were grouped into seven conceptual metaphors: perseverance, challenging physical and cognitive limitations, the experience of embodied change, transformation of self, embodied discomfort, falling short, and affect. Samples of student discourse demonstrate how the co-construction of metaphor created interpretive space for the development of their identities within their school-based communities of practice. Finally, the pedagogical relevance of metaphor to developing students’ investment in learning French is considered.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1131
Print ISSN
0008-4506
Pages
pp. 46-68
Launched on MUSE
2021-03-15
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.