Abstract

RÉSUMÉ:

L’engagement social significatif des résidents lors de leurs activités quotidiennes peut améliorer leur qualité de vie en institution de soins de longue durée. Dans cet article, les données d’une étude internationale multidisciplinaire explorant les pratiques prometteuses dans les centres de soins de longue durée au Canada, en Norvège et en Allemagne ont été utilisées afin d’étudier les conditions favorables ou défavorables à la participation sociale des résidents. Dans le cadre d’une approche d’économie politique féministe intégrant l’ethnographie succincte en équipe, des observations et des entretiens approfondis ont été menés avec la direction, le personnel, les bénévoles, les étudiants, les familles et les résidents. Nous soutenons que les conditions de travail ne peuvent être dissociées des conditions de soins. Des conditions telles que l’emplacement du centre de soins, la configuration des bâtiments, le niveau des effectifs et l’organisation du travail, ainsi que les réglementations en vigueur, influencent si et comment les résidents peuvent participer et s’engager dans une vie sociale quotidienne significative dans leur centre de soins ou à l’extérieur de celui-ci. Les conditions qui facilitent la participation sociale des résidents, en particulier celles favorisant la flexibilité et la possibilité pour les résidents de faire des choix, ont un impact direct sur leur santé et leur bien-être.

ABSTRACT:

Meaningful social engagement in everyday activities can enhance resident quality of life in nursing homes. In this article, we draw on data collected in a multidisciplinary, international study exploring promising practices in long-term care homes across Canada, Norway, and Germany, to investigate conditions that either allow for or create barriers to residents’ social participation. Within a feminist political economy framework using a team-based rapid ethnography approach, observations and in-depth interviews were conducted with management, staff, volunteers, students, families, and residents. We argue that the conditions of work are the conditions of care. Such conditions as care home location, building layout, staffing levels, and work organization, as well as governing regulations, influence if and how residents can and do engage in meaningful everyday social life in/outside the nursing home. The presence of promising conditions that facilitate resident social participation, particularly those promoting flexibility and choice for residents, directly impacts their overall health and well-being.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1107
Print ISSN
0714-9808
Pages
pp. 138-155
Launched on MUSE
2021-03-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.