Abstract

RÉSUMÉ:

La plupart des personnes âgées se considèrent comme de bons conducteurs. Cependant, cette perception pourrait être erronée et accroîtrait les risques pour leur sécurité au volant. La présente étude a examiné dans quelle mesure les conducteurs plus âgés sont conscients de leur capacité à conduire de manière sécuritaire dans leur environnement. Deux évaluations ont été utilisées pour évaluer la concordance entre la perception et les capacités réelles liées à la conduite automobile : le Perceived Driving Ability Questionnaire (PDA) et l’Electronic Driving Observation Schedule (e-DOS). Les 108 conducteurs (hommes : 67,6 % ; âge : M = 80,6 ans, ÉT = 4,9 ans) qui ont participé à l’étude ont été classés en trois groupes : sous-estimation (19 %), estimation exacte (29 %), surestimation (59 %). Les données démographiques et cliniques des évaluations annuelles disponibles sur la plateforme Candrive ont été insérées dans une régression ordinale et ont permis d’identifier deux facteurs associés à la concordance entre l’autoperception des capacités de conduite et les capacités réelles : les conducteurs âgés ayant une vitesse de traitement visuomoteur plus élevée (mesurée par le Trail Making Test [TMT]-A) et moins de comorbidités autodéclarées avaient tendance à surestimer leurs capacités en conduite automobile, et vice-versa.

ABSTRACT:

Most older adults perceive themselves as good drivers; however, their perception may not be accurate, and could negatively affect their driving safety. This study examined the accuracy of older drivers’ self-awareness of driving ability in their everyday driving environment by determining the concordance between the perceived (assessed by the Perceived Driving Ability [PDA] questionnaire) and actual (assessed by electronic Driving Observation Schedule [eDOS]) driving performance. One hundred and eight older drivers (male: 67.6%; age: mean = 80.6 years, standard deviation [SD] = 4.9 years) who participated in the study were classified into three groups: underestimation (19%), accurate estimation (29%), and overestimation (53%). Using the demographic and clinical functioning information collected in the Candrive annual assessments, an ordinal regression showed that two factors were related to the accuracy of self-awareness: older drivers with better visuo-motor processing speed measured by the Trail Making Test (TMT)-A and fewer self-reported comorbid conditions tended to overestimate their driving ability, and vice versa.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1107
Print ISSN
0714-9808
Pages
pp. 82-96
Launched on MUSE
2021-03-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.