Abstract

RÉSUMÉ:

Cet article remet en question la prédominance de l’homophilie liée à l’âge dans les écrits sur l’amitié. Les résultats d’une récente étude sur l’amitié intergénérationnelle ont été consultés et ont permis d’élaborer une nouvelle conceptualisation de l’homophilie, basée sur le « faire » et « l’être », pour expliquer l’amitié entre adultes de générations différentes. La recherche a été menée selon une approche qualitative faisant appel à une méthodologie basée sur la théorie constructiviste. L’homophilie associée au faire et à l’être a trois composantes : être « amis dans l’action » (partager des intérêts et des activités de loisirs, ou simplement passer du temps ensemble), être « non seulement âgé » (partager des identités autres que l’âge) et partager des attitudes et des approches communes concernant l’amitié et la vie. De plus, les « différences » étaient une source d’intérêt importante entre les amis intergénérationnels. Notre découverte de la centralité du faire et de l’être, ainsi que du caractère relativement peu significatif de l’homophilie basée sur l’âge, constitue une nouvelle approche de l’amitié, elle permet une nouvelle conceptualisation du « comment » et du « pourquoi » de la formation d’amitiés chez les adultes (âgés).

ABSTRACT:

This article challenges the dominance of age homophily in the literature on friendship. Using findings from a recent study on intergenerational friendship, we put forward a new conceptualization of a homophily of doing-and-being in friendships between adults who are of different generations. This research took a qualitative approach using constructivist grounded theory methodology. Homophily of doing-and-being has three components: being “friends in action” (pursuing interests and leisure activities, or simply spending time together), being “not only old” (sharing identities beyond age), and sharing attitudes and approaches to friendship and life. Additionally, “differences” were an important element of interest between the intergenerational friends. Our discovery of the centrality of doing-and-being, and the relative insignificance of age homophily, constitute a novel way of looking at friendship, and a new way of conceptualizing how and why (older) adults make and maintain friendships.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1107
Print ISSN
0714-9808
Pages
pp. 68-81
Launched on MUSE
2021-03-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.