In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • La saveur des anges par Isabelle Sezionale Basilicato
  • Suzie Suriam Wordofa
Sezionale Basilicato, Isabelle. La saveur des anges. L'Harmattan, 2020. ISBN 978-2-343-19240-6. Pp. 120.

"Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément", pontifie Boileau dans L'art poétique (1674), tant il est vrai que, pour les auteurs classiques, le Beau dérive de la clarté. La saveur des anges souscrit à cette vision, puisque dans ce bref roman, la physique, la métaphysique et l'esthétique forment un tout. L'écriture transparente est au service de l'histoire, comme Ève, l'héroïne chassée du jardin d'Éden, est au service de la science. Mais elle est aussi en quête de l'amour perdu. L'histoire débute en fin d'hiver austral, sur la Destination Alpha. Une Fata Morgana, mirage du Pôle Sud, la pousse à la réminiscence: près de la mer Égée, des années plus tôt, elle a vécu une seconde lune de miel avec Alexandre dit Lex. Les clins d'oeil à la légende d'Arthur, la Grèce et la Rome antiques abondent. Alexandre le Conquérant, héros divinisé, est aussi la loi écrite—lex en latin. Or c'est une pierre plate, sur laquelle sont gravés d'étranges caractères datant de la civilisation minoenne, qui sépare Ève à jamais de son bien-aimé. Vouloir voler le secret des dieux en déchiffrant cette Table de la Loi entraîne Lex dans la folie et précipite sa mort. Au Pôle Nord, Ève tente de tourner la page sur son passé. La saveur des anges réussit le tour de force d'allier la légèreté d'un roman à l'eau de rose à la rigoureuse clarté d'un ouvrage de vulgarisation scientifique. Son héroïne est une reine des neiges partageant ses quartiers avec Irène, jeune astrophysicienne aussi belle que brillante, dévouée à ses recherches. Petit Prince au féminin, Ève navigue d'étoile en étoile et fait des rencontres initiatiques. Elle s'identifie avec le héros éponyme de Saint-Exupéry, à la différence près qu'elle se trouve dans un désert de glace: "On ne voit rien, on n'entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence" (23), lit-on en exergue du chapitre consacré au laboratoire flottant IceCube. Les hommes, empreints de mystère, allient eux aussi réussite professionnelle et force de séduction. Irène interroge: "Ève, as-tu connaissance de l'analogie avec Cendrillon? […] On a ainsi 3 états: le carrosse, la citrouille et la banane. […] C'est l'observation du Prince qui détermine si le carrosse s'est transformé" (47). Et Irène d'insister sur la nécessité de la vigilance: "Les neutrinos transportent en eux les trois types et c'est notre observation, lorsque le neutrino entre en collision, qui détermine sa saveur" (48). Le radiologue italien Stellio possède comme Janus une face lumineuse et une sombre. Ève le fuit, lui préfère un temps le physicien français Maxime en qui elle veut voir un messager d'Orion. Mais il n'a pas le pouvoir de changer la citrouille en carrosse et la laisse froide. Au seuil de l'année nouvelle, c'est finalement auprès de Jørn, bel ingénieur danois devenu photographe d'étoiles qu'Ève trouvera l'amour. Conte de fée du vingt et unième siècle, le roman se termine sur l'Arctic Sunrise, entre le détroit de Magellan et la Terre de Feu, au bord du firmament. [End Page 276]

Suzie Suriam Wordofa
Defense Language Institute (CA)
...

pdf

Additional Information

ISSN
2329-7131
Print ISSN
0016-111x
Pages
p. 276
Launched on MUSE
2021-02-24
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.