Abstract

Abstract:

Schooling and education, in general, are perceived as a means of integrating children of new immigrants into Canadian society and preparing young immigrants for their future careers. High school education and the subjects taken prepare these young immigrants for postsecondary education and entry into the labour market. However, these newcomer students, particularly those of African origin, are discouraged by systemic structures from pursuing school curricula that may lead them to their aspired careers. This is, for a major part, the result of the role played by teachers and school career counsellors as gatekeepers. Research shows that teachers and career counsellors have preconceived negative, racist and prejudicial stereotypes about African students and their abilities for educational performance and success. Further, Canadian schools promote linguistic structures, authority patterns, and types of curricula that alienate African immigrant students. We contend that schools need to implement culturally appropriate career guidance programs that are conducted by professionals trained in cultural sensitivities. As such, this paper argues for the inclusion of teachers and counsellors who appreciate the culture and learning styles of these students, and who can serve as identity models for the students. In addition, we advance the need for inter-school-community mentorship programs that facilitate minority students’ aspirations into the careers of their choice.

Résumé:

L’école et l’éducation en général sont perçues comme des moyens pour intégrer les enfants des nouveaux immigrants dans la société Canadienne, mais aussi pour préparer les jeunes immigrants à poursuivre leurs carrières. L’école secondaire, à travers les sujets enseignés, prépare ces jeunes immigrants à l’éducation post-secondaire et à leur entrée dans le marché du travail. Cependant, ces nouveaux étudiants, particulièrement ceux/celles d’origine africaine, sont découragés par la structure du système, et ceci les empêche de poursuivre un curriculum qui peut les conduire au choix de carrière dont ils aspirent. Cela est en grande partie le résultat du rôle joué par les enseignants et les conseillers scolaires en carrière. Les recherches démontrent que les enseignants/es et les conseillers en carrière ont une préconception négative raciste, et des stéréo-types préjudiciables sur les étudiants africains quant à leurs habiletés de performance éducationnel et de succès. En plus, les écoles canadiennes promeuvent une structure linguistique, des rapports d’autorité, ainsi qu’un curriculum qui aliènent les étudiants immigrants africains. Nous estimons que les écoles doivent mettre en place un système de guide en carrière culturellement approprié, conduit par des professionnels formés à la sensitivité culturelle. Nous estimons dans cet article le besoin d’inclure des enseignants/es et des conseillers qui apprécient la culture and le style d’apprentissage de ces étudiants, et capable de servir de modèle identitaire pour ces étudi-ants. En plus, nous affirmons le besoin pour des programmes de mentorat entre écoles et communautés qui facilitent l’aspiration des étudiants issues des minorités dans les carrières de leur choix.

pdf

Additional Information

ISSN
1913-8253
Print ISSN
0008-3496
Pages
pp. 67-86
Launched on MUSE
2021-02-04
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.