Abstract

Abstract:

Public libraries have been rhetorically cast as being in crisis for decades as an outmoded, unaffordable institution in high-profile venues. However, when challenged as such, public libraries are vigorously defended, and an abundance of data on their actual popularity, usage, and value is deployed. We come to the question of why this mode of questioning persists despite the manifest value that the public places on public libraries. This article proposes a two-track answer by exploring (1) the long running context of neoliberalism and corrective to our understanding of it and (2) the status of publicness within neoliberalism. The article unpacks the concept of "public" and how it has changed and come under specific threat—informed by our more robust understanding of neoliberalism—over the last several decades. Data and arguments about public libraries and improved quality of life, community, cultural heritage, economic assistance during hard times, or their role as third places do not necessarily fall on deaf ears, but, to deploy a metaphor, those ears have been reengineered not to hear or value them.

Resumé:

Depuis des décennies, la bibliothèque publique est parfois présentée comme une institution en crise, dépassée et inabordable. Cependant, lorsqu'elles sont décrites ainsi, les bibliothèques publiques sont vigoureusement défendues et une abondance de données sur leur popularité, leur utilisation et leur valeur réelles sont déployées. Nous nous questionnons sur la persistance de cette remise en question malgré la valeur manifeste que le public accorde aux bibliothèques publiques. Cet article propose une réponse en deux temps en explorant (1) le contexte à long terme du néolibéralisme et notre compréhension de cet enjeu, et (2) le statut du « public » au sein du néolibéralisme. Le document décompose le concept de « public » et comment il a évolué et est devenu l'objet d'une menace spécifique—influencée par notre compréhension plus solide du néolibéralisme—au cours des dernières décennies. Les données et les arguments sur le lien entre les bibliothèques publiques et l'amélioration de la qualité de vie, de la communauté, du patrimoine culturel, en tant que troisième lieu, ou aide économique en temps difficiles ne tombent pas nécessairement dans l'oreille d'un sourd, mais pour exploiter cette métaphore, ces oreilles ont été repensées pour ne pas les entendre ou les valoriser.

pdf

Additional Information

ISSN
1920-7239
Print ISSN
1195-096X
Pages
pp. 158-171
Launched on MUSE
2020-11-10
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.