In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Archéologie de la santé, anthropologie du soin sous la dir. par Alain Froment et Hervé Guy
  • Ninon Dubourg
Archéologie de la santé, anthropologie du soin
Alain Froment et Hervé Guy (dir.)
Paris : La Découverte, 2019, 300 p., 23,00 €

Le recueil des contributions édité par Alain Froment et Hervé Guy est issu d'un colloque international annuel organisé conjointement par l'INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) et le Musée de l'Homme. L'événement, qui réunissait des archéologues, des anthropologues, des biologistes et des historiens, s'est tenu le 1e décembre 2016 au Musée de l'Homme à Paris. L'ouvrage qui en découle est composé d'une préface écrite par Dominique Garcia, d'une introduction des éditeurs, de quatre parties contenant chacune entre cinq et sept contributions, d'un épilogue [End Page 516] rédigé par Christian Grataloup et d'un glossaire. Au total, trente et une contributions, couvrant une période allant de la Préhistoire à l'époque contemporaine, interrogent les notions de santé et de soin dans l'objectif d'en apprendre davantage sur leur prise en charge et, donc, plus largement, sur les sociétés du passé.

Les éditeurs présentent le soin comme une notion ni naturelle ni culturelle, mais comme un habitus dans le sens bourdieusien du terme, c'est-à-dire comme une pratique sociale absolument nécessaire qui permet le maintien d'une société en bonne santé. Dans une perspective d'histoire longue, ils lient la colonisation de divers écosystèmes à l'éclosion de la diversité culturelle, processus où le soin prend une place centrale. Pour eux, la santé diverge dans le temps et l'espace alors que le soin demeure une notion partagée. Ils la définissent d'ailleurs comme « l'équilibre entre un corps (un sujet) et son environnement, social et/ou écologique » (p. 14). Les contributeurs utilisent la bioarchéologie, la démographie, la sociologie ou encore l'épidémiologie afin de percer les mystères sanitaires des sociétés du passé. Ainsi, dans un monde post-industriel où le rapport des personnes à la santé a changé et où l'on assiste au vieillissement des populations, ce recueil témoigne des enjeux auxquels sont actuellement confrontées nos sociétés occidentales.

La première partie s'intéresse aux modes de vie et aux transitions épidémiologiques. Nous découvrons au long des contributions que l'évolution des maladies est liée à celle de l'homo sapiens, du néolithique jusqu'à aujourd'hui, et qu'elle suit les transformations des modes vie et de subsistance, des mouvements de population, des échanges culturels, des innovations techniques, des bouleversements environnementaux et des évolutions démographiques. Les contributeurs mobilisent de nombreux exemples dans le temps (transition néolithique, âge du Bronze) ou dans l'espace (indigènes amérindiens après 1492, Polynésie pré-colonisation) et se penchent parfois sur une maladie particulière (la tuberculose, la peste, la lèpre). Ils mettent ainsi en lumière le lien fort entre le soin et la santé en prenant en compte les bouleversements (culturels ou biologiques) auxquels l'être humain est et a été confronté.

Dans une deuxième partie, les contributions traitent de l'état sanitaire des sociétés du passé, notamment l'influence des maladies et des carences sur les corps et les pratiques funéraires. Plusieurs études de cas variées dans le temps et l'espace, telles que celle des populations protohistoriques d'Arabie Orientale, des enfants de Bretagne romaine, de la deuxième pandémie de peste du XIVe au XVIIIe siècle [End Page 517] en Europe, de la lèpre du IIIe millénaire avant notre ère à nos jours, ou encore d'un couvent breton des ordres mendiants entre le XIVe et le XVIIIe siècle, présentent divers « profils sanitaires » et révèlent les stratégies de subsistance et les inégalités sociales qui sont à l'œuvre dans l'accès au soin.

La troisième partie porte sur le soin aux malades – et de...

pdf

Additional Information

ISSN
2371-0179
Print ISSN
0823-2105
Pages
pp. 516-519
Launched on MUSE
2020-10-20
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.