Abstract

Abstract:

Partant de la célèbre dispute qui oppose Rousseau et Voltaire au sujet du progrès des sociétés humaines, nous montrons d'abord que l'exemple des conquêtes tartares de la Chine y occupe une place de choix et que la façon dont les deux penseurs français des Lumières appréhendent le couple Chinois-Tartare dépend non seulement d'un positionnement idéologique préexistant mais aussi des sources où chacun puise ses informations. En faisant un pas de plus dans l'analyse philologique des documents tibétains, nous montrons ensuite que les points de vue contrastés que Voltaire et Rousseau livrent sur les Chinois "civilisés" et les Tartares "barbares" font écho à la manière dont les peuples d'Asie eux-mêmes, indépendamment des préjugés européens, se dénomment et se représentent les uns les autres.

pdf

Additional Information

ISSN
1534-1836
Print ISSN
0098-9355
Pages
pp. 1-15
Launched on MUSE
2020-09-11
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.