This is a preprint
Resumé

La pandémie de COVID-19 a radicalement changé la vie active. À l’aide des données de l’Enquête sur la population active, les auteures montrent que les écarts entre les sexes au chapitre de l’emploi chez les parents de jeunes enfants se sont considérablement creusés entre février et mai 2020, abstraction faite des différences dans les fonctions et les caractéristiques personnelles. Les écarts entre les sexes se sont amplifi és davantage chez les parents d’enfants fréquentant l’école primaire que chez les parents d’enfants du préscolaire, ainsi que chez les parents moins scolarisés. Pour faciliter le rétablissement après la pandémie et se prémunir contre les perturbations à venir attribuables aux ravages de la pandémie, les décideurs devraient se concentrer sur la constitution d’un secteur de santé publique accessible et solidement fi nancé et sur la mise en œuvre de politiques souples en matière de congés au-delà de la période de la petite enfance, afi n d’aider les parents qui travaillent à gérer les exigences de leur rôle familial de manière équitable.

Abstract

Working life in Canada has changed dramatically during the COVID-19 pandemic. Using Labour Force Survey data, we show that gender employment gaps among parents of young children widened considerably between February and May 2020, net of differences in job and personal characteristics. Gender gaps grew more for parents of elementary school-aged children rather than preschoolers, and among less educated parents. To aid postpandemic recovery and prepare for future disruptive disasters/pandemics, policy-makers should focus attention on fostering an accessible, well-funded public care sector and implementing fl exible leave policies beyond the period of infancy to help working parents manage caregiving demands equitably.

Mots clés

COVID-19, égalité des sexes, emploi, inégalité, marché du travail, parents

Keywords

COVID-19, employment, gender equality, inequality, labour market, parents

pdf

Share