Abstract

Abstract:

Broadcasting archives have been being digitized in West Africa since the 2000s. Their digital transfer, presented as both a solution to their decay and a necessary step to take them into the new century, presents considerable challenges. This article, while emphasizing the historiographical value of the archives as sources and traces, argues that the processes they undergo, which also participate in these technical objects' afterlife, are connected to a long and circulatory history of cooperation in broadcasting. Located at the interface of past, present, and future, they also provide an opportunity to question certain geopolitical fracture lines, especially those of knowledge and memory.

Résumé:

Depuis les années 2000, les archives de la radiotélédiffusion sont numérisées en Afrique de l'Ouest. Cette migration numérique, présentée à la fois comme solution au problème de leur dégradation et comme étape nécessaire pour les emmener dans le nouveau siècle, pose des défis considérables. Cet article, tout en soulignant la valeur historiographique de ces archives en tant que sources et traces du passé, affirme que ces processus, qui participent également de l'après-vie de ces objets techniques, sont liés à une histoire longue et circulatoire de coopération en matière de radiotélédiffusion. Situés à la jonction du passé, du présent et du futur, ils donnent également l'opportunité de remettre en question certaines lignes de fractures géopolitiques, notamment celles de la mémoire et du savoir.

pdf

Additional Information

ISSN
1558-2744
Print ISSN
0361-5413
Pages
pp. 219-241
Launched on MUSE
2020-08-01
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.