Abstract

Abstract :

A previous panel study of 59 speakers of Montreal French showed an increase in inflected futures (IF) at the expense of periphrastic futures (PF) as this population aged, running counter to the direction of historical change: reduction of IF. Matching two samples of speakers across the same time interval by age and social characteristics, the current trend study investigates whether or not this increase reflects retrograde change in the speech community. Results show community stability over the same period, confirming the earlier age grading interpretation and disconfirming any possibility that the disappearance of IF may be reversing. We propose that this pattern of retrograde lifespan change may emerge from a combination of social forces typically found in late stages of language change, with concomitant stylistic effect. Further, such a pattern may suggest the mechanism that creates a very long tail for retreating variants.

Résumé :

Une étude par panel longitudinal antérieure a révélé une augmentation de l'utilisation des verbes conjugués au futur simple (FS) au détriment des verbes conjugués au futur proche (FP) par 59 locuteurs du français montréalais au cours du temps. Ceci allait à l'encontre de la direction reconnue du changement historique, à savoir vers une réduction de l'utilisation du FS. En comparant deux groupes de locuteurs correspondant par l'âge et par leurs caractéristiques sociales au cours du même intervalle temporel, la présente étude des tendances cherche à déterminer si cette augmentation reflète un changement rétrograde dans la communauté linguistique. Nos résultats démontrent une stabilité communautaire durant la même période, ce qui confirme l'interprétation précédente, et infirme la possibilité d'un renversement de la disparition du FS. Nous proposons que cette tendance rétrograde pendant la durée de vie des locuteurs en cause peut être l'effet d'une combinaison de forces sociales qui se manifestent typiquement aux étapes avancées des changements linguistiques, avec un effet stylistique concomitant. De plus, une telle tendance appuie l'idée d'un terme long pour la disparition finale des variantes linguistiques en rechapage.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1115
Print ISSN
0008-4131
Pages
pp. 246-275
Launched on MUSE
2020-07-01
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.