Abstract

RÉSUMÉS:

Isabelle Backouche et Sarah Gensburger décrivent leur expérience de valorisation des recherches scientifiques qu'elles produisent. Animées par le souci de faire partager au plus grand nombre ces connaissances, à des fins citoyennes et pour répondre aux injonctions de leurs institutions qui portent le message de l'utilité des sciences sociales, elles ont depuis près de cinq ans surmonté plusieurs écueils pour parvenir à imposer l'idée que les chercheurs et chercheuses doivent être moteurs dans cette entreprise, sans laisser la part belle aux professionnels du numérique. Elles sont parvenues ainsi à élaborer plusieurs balades sonores dans Paris, partant du principe qu'il faut ancrer une histoire sociale dans le territoire parisien, et à coconstruire une webapp qui peut offrir des chemins sonores au plus grand nombre grâce à l'usage du smartphone. Au-delà de ces enjeux sociaux, elles analysent également les défis épistémologiques soulevés par leur démarche de médiation, montrant que cette dernière n'est pas du tout éloignée des exigences du métier d'historien. Leur engagement dans la valorisation est aussi une manière de mettre en doute certaines dérives du monde de la recherche, notamment les humanités numériques, grand vertige techniciste qui emporte l'adhésion sans qu'aucun programme de recherche ne les accompagne.

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 117-132
Launched on MUSE
2020-06-18
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.