In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Corps marron: Les poétiques de marronnage des dramaturgies afrocontemporaines by Sylvie Chalaye
  • Axel Arthéron
Chalaye, Sylvie. Corps marron: Les poétiques de marronnage des dramaturgies afrocontemporaines. Paris, éditions Passage(s), 2018. ISBN 9791094898468. 132 p.

L'essai Corps marron qu'a publié Sylvie Chalaye, anthropologue de la représentation théâtrale et directrice du laboratoire de recherche Scènes Francophones et écritures de l'altérité (SEFEA) de l'Institut de Recherche en Études Théâtrales (Paris III – Sorbonne nouvelle), est bienvenu. Pionnière des études dramaturgiques dans le champ francophone en France, Sylvie Chalaye poursuit, avec cet essai, son travail autour des corpus dramatiques contemporains d'expression française. Partant du postulat d'une transversalité des corpus caribéens et africains contemporains qui se structurent sur le refus de l'assignation identitaire et qui s'inspirent "d'une pratique héritée de l'esclavage, celle du marronnage, c'est-à-dire une aptitude à trouver de l'espace là où on ne vous en laisse pas, à travailler dans le pli, à jouer des masques, à ne jamais être où on vous attend" (14), cet essai offre une grille pertinente de compréhension des grands enjeux politiques, esthétiques, anthropologiques et philosophiques qui traversent les pièces des Caribéens Gerty Dambury, Alfred Alexandre, Gaël Octavia, Guy Régis Junior, ou des dramaturges issus de la diaspora africaine résidant en France, tels KoffiKwahulé, Kossi Efoui, Dieudonné Niangouna, Marcel Zang, José Pliya, etc …

Les douze sections de l'ouvrage—si l'on compte l'introduction générale—tissent une trame argumentative qui repose à la fois sur une approche historique de ces dramaturgies et sur une approche plus structurale de la dramaturgie et de la [End Page 247] poétique dramatique. L'ouvrage ainsi construit fait valoir un équilibre très subtil qui met en dialogue des chapitres théoriques et thématiques déployant une trame conceptuelle, accompagnés de leurs implications esthétiques—tel est le cas des chapitres "D'un marronnage à l'autre," "Des écritures du corps," "Corps, combat et shadow-boxing," "Du corps liquide au corps musical," "Corps diasporiques et voix chorales," "La levée de corps," "Vers une cannibalistique théâtrale"—et des chapitres plus directement analytiques qui s'attachent à l'étude du corpus d'un auteur spécifique—comme le montrent les sections consacrées aux "marronnages de Gerty Dambury," aux "Masques et facéties chez Kossi Efoui," au "sacrifice eucharistique chez KoffiKwahulé."

La problématique du marronnage—entendu dans son acception anthropologique qui renvoie aux travaux d'Édouard Glissant et à Démétem Touam Bona dans Fugitif, où cours-tu?—est, dans Corps marron, la clé de voûte de l'appareillage conceptuel. Elle ouvre ainsi sur une articulation qui met aux prises la forme dramatique et le corps comme enjeu anthropologique, politique et dramaturgique, ce qui éclaire le choix du titre de cette réflexion:

Le corps où se joue le drame est un corps "décalé," sorti de l'enfermement de la cale des idées reçues et des couleurs plaquées au front, ni noir ni blanc [ … ] Le corps-champ-de-bataille de ces dramaturgies inédites est un corps de marronnage, autrement dit l'"Autre" corps, le corps marron, celui qui s'est soustrait à la domination du maître et ne lui appartient plus, le corps du rêve, un corps délibéré, corps dansant, musical, liquide et volatil, corps dans tous ses états, corps sacrificiel et eucharistique, celui qui nous ramène à l'essence même du théâtre, entre divertissement et salut, et convoque non sans une certaine violence les poétiques de notre modernité et ses hantises.

(14–15)

C'est bien l'explicitation de cette articulation structurante qui constitue l'objet du premier chapitre, "D'un marronnage à l'autre," dont le grand mérite est de fixer le cadre théorique de la réflexion engagée. Après un rappel historique des conditions d'émergence du corpus contemporain, Chalaye souligne l'engagement—idéologique et esthétique—commun qui scelle l'unité des corpus contemporains qui "restent habités par leurs origines, que ce soit l'Afrique ou les Cara...

pdf

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
pp. 247-250
Launched on MUSE
2020-03-18
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.