Abstract

Abstract:

À travers la métaphore du miroir aux alouettes, cet article examine le double mythe du football et de l'Eldorado européen comme facteur déterminant dans l'émigration africaine vers l'Europe dans Le Ventre de l'Atlantique de Fatou Diome. Au village sénégalais de Niodior, c'est ce rêve de mobilité sociale et géographique que vendraient aux jeunes les médias, comme la télévision du village et son propriétaire, l'homme de Barbès, un ancien émigré. Désenchantés par leur terre natale, le Sénégal, ces jeunes n'ont plus qu'une obsession: partir pour l'Eldorado européen et réussir grâce au foot. C'est à cette illusion que s'attaque Salie (la narratrice) qui, bien qu'émigrée en France, voit dans la fascination de son frère, Madické, le symptôme d'un "syndrome postcolonial" (Diome) auquel elle entend bien trouver remède. Nous nous intéresserons donc à ce processus de remédiation essentiellement littéraire proposé par l'auteure, visant à briser le miroir, démystifier les imaginaires, et à proposer une alternative aux mythes, plus réaliste et pragmatique.

pdf

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
pp. 138-153
Launched on MUSE
2020-03-18
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.