Abstract

Abstract:

Marriage squeeze is a demographic phenomenon underlining the asymmetry between the availability of potential brides and grooms in a population. Since mate selection is very specific and bound by religion, caste, and region in India, existing demographic and sociocultural variability reflects even more emphatically on marriage squeeze in these subgroups. The last round of the Indian census (2011) was used for this study. To capture the marriage squeeze, the study utilized two methods—Schoen's method of two-sex life table and the sex ratio method. At present, India is experiencing a marriage squeeze for males in rural as well as urban areas. Differences have been observed in the tightness of marriage squeeze across different subgroups of the population. The tightness of the male marriage squeeze is greater among Hindus than Muslims in the age group 15–45. In terms of caste, the scheduled tribes are experiencing a higher scarcity of brides than "other" castes; conversely, scheduled caste brides are experiencing a scarcity of grooms. Across the states, a higher tightness of marriage squeeze among males is observed in Punjab, Uttar Pradesh, Mizoram, and Haryana compared to the rest of the states. The rapid changes that occurred in the sex ratio in the past few decades are visible in the initial two cohorts of marriageable age. Variations in marriage squeeze across different social groups are mainly driven by alterations in the natural sex ratio and the changing pattern of marriage in India.

Résumé:

La contraction du mariage est un phénomène démographique qui souligne l'asymétrie entre la disponibilité potentielle des futurs mariés au sein d'une population. La sélection de partenaires étant très spécifique et liée par la religion, la caste et la région en Inde, la variabilité démographique et socioculturelle existante reflète encore plus fortement la compression du mariage dans ces sous-groupes. La dernière série du recensement indien (2011) a été utilisée pour cette étude. L'étude a utilisé deux méthodes: la méthode de la table de mortalité bi-sexuée de Schoen et la méthode du sex-ratio. À l'heure actuelle, l'Inde subit une pression de mariage pour les hommes des zones rurales et urbaines. Des différences ont été observées dans le resserrement de la pression du mariage dans différents sous-groupes de la population. La contraction du mariage entre hommes est plus grande chez les hindous que chez les musulmans âgés de 15 à 45 ans. En termes de caste, les tribus répertoriées connaissent une plus grande pénurie d'épouses que les autres castes; à l'inverse, les épouses de caste planifiées connaissent une pénurie de palefreniers. À travers les États, on observe une plus forte contraction du mariage chez les hommes au Pendjab, dans l'Uttar Pradesh, au Mizoram et à l'Haryana par rapport au reste des États. Les changements rapides survenus dans le sex-ratio au cours des dernières décennies sont visibles dans les deux cohortes initiales de l'âge nubile. Les variations de la pression conjugale entre les différents groupes sociaux sont principalement dues aux modifications du sex-ratio naturel et à l'évolution de la structure du mariage en Inde.

pdf

Additional Information

ISSN
1929-9850
Print ISSN
0047-2328
Pages
pp. 313-330
Launched on MUSE
2020-03-13
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.