Abstract

Abstract:

This article aims to test whether the Theta System of Reinhart (1996, 2000, 2001, 2002)can account for the puzzles associated with psychological verbs in Polish. The first puzzle, called argument linking, relates to the mapping of the Experiencer onto a subject or an object position. The second puzzle, referred to as case linking, concerns the fact that Experiencers may be marked for different cases in the same sentence position. The analysis of Object Experiencer (OE)/Subject Experiencer (SE) alternations in Polish carried out in this article demonstrates that the predictions of the Theta System about Experiencer argument linking are borne out by the Polish data. SE alternants of eventive OE verbs in Polish show unergative properties, which directly follows from the mechanisms of the Theta System. However, the Theta System faces problems when confronted with dyadic OE verbs with dative Experiencers. The model predicts that dative Experiencers are merged internally, as a part of an unaccusative structure. This prediction is untenable for Polish, because dative Experiencers of dyadic predicates show some characteristics of external arguments, and hence must merge externally. Consequently, the conclusion drawn is that the Theta System can provide solutions to some, but not all, of the argument and case-linking puzzles associated with Polish Experiencers.

Résumé:

Cet article vise à vérifier si le système Theta de Reinhart(1996, 2000, 2001, 2002) peut expliquer les énigmes associées aux verbes psychologiques en polonais. La première question, relative à la liaison d'argument, concerne la position de l'expérienceur comme sujet (ES) et de l'expérienceur comme objet (EO) La deuxième question, relative à la liaison des cas, concerne le fait que les expérienceurs, bien qu'occupant la même position dans la phrase, peuvent être marqués pour des cas différents. L'analyse des alternances EO / ES en polonais réalisée dans le présent article montre que les prédictions du système Thêta concernant la liaison des arguments d'expérienceurs sont corroborées par les données polonaises. Les variantes ES des verbes éventifs EO en polonais présentent des propriétés inergatives, qui découlent directement des mécanismes du système Thêta. Cependant, le système Thêta rencontre des problèmes lorsqu'il est confronté à des verbes EO dyadiques et à des expérienceurs datifs. Le modèle prédit que les expérienceurs datifs sont fusionnés à l'interne, comme faisant partie de la structure non accusative. Cette prédiction est indéfendable pour le polonais, car les expérienceurs datifs des prédicats dyadiques présentent certaines caractéristiques des arguments externes et doivent donc fusionner de manière externe. Par conséquent, on conclut que le système Thêta peut fournir des solutions à certaines, mais non pas à toutes, les questions sur la liaison des arguments et des cas associées aux expérienceurs polonais.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1115
Print ISSN
0008-4131
Pages
pp. 75-109
Launched on MUSE
2020-02-21
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.