In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Chronologie et critique biblique à l’époque des Lumières: les travaux de Pierre Michel par Miguel Benítez
  • François Bessire
Chronologie et critique biblique à l’époque des Lumières: les travaux de Pierre Michel. Par Miguel Benítez. (Libre pensée et littérature clandestine, 70.) Paris: Honoré Champion, 2017. 534 pp.

Ce volume est constitué autour de la figure de Pierre Michel, érudit né en 1703 à Toul, où il a consacré sa vie à des recherches historiques et géographiques sur la Bible. Il a laissé un seul livre imprimé, le Système chronologique sur les trois textes de la Bible, avec l’histoire des anciennes monarchies, expliquée et rétablie (1733). Ce traité fait l’objet (c’est la première partie de notre volume) d’une analyse extrêmement détaillée qui explicite la méthode de Michel et les enjeux de sa démarche, suivie — ces quelque soixante pages sont parmi les plus éclairantes sur l’état des savoirs et des débats en matière biblique — d’une histoire de sa réception par les contemporains et notamment des attaques dont il est l’objet de la part des jésuites. Le livre comprend deux autres parties consacrées chacune à un manuscrit autographe de Michel: la Dissertation sur les soixante-dix semaines de Daniel (après 1740, partie d’un recueil intitulé Mémoires sur l’Écriture sainte constitué par l’abbé Sepher et conservé à la bibliothèque Méjanes d’Aix-en-Provence) et la Dissertation où l’on prouve contre le P. de Colonia jésuite qu’on ne peut par le témoignage des auteurs payens établir la divinité de J.-C. et la vérité [End Page 628] de sa religion (après 1744, conservé à la bibliothèque de l’Arsenal à Paris). Ces deux manuscrits (des brouillons) sont ici édités et commentés de façon exemplaire. Ils viennent compléter le corpus des manuscrits clandestins. Miguel Benítez est certainement un de ceux qui les connaît le mieux: grâce aux liens qu’il établit entre eux et à sa connaissance de la culture et des sources communes à leurs auteurs, sa lecture est particulièrement profonde et juste. Pour Michel, l’interprétation de la prophétie de Daniel est un point d’histoire et non un dogme: elle relève bien de l’histoire et de la chronologie. Dans le second manuscrit, l’historien trace les premières lignes d’une réfutation de l’apologétique nouvelle entreprise par le père Dominique de Colonia à l’adresse des libertins, consistant à trouver dans les témoignages des auteurs païens des premiers siècles des arguments supplémentaires pour convaincre de la vérité de la religion chrétienne. La synthèse finale, intitulée ‘Michel est-il un libertin?’, propose une réflexion qui va au-delà du cas de Michel en dressant une très utile cartographie des positions intellectuelles devant les Écritures, de l’incrédulité aux ‘marges de l’orthodoxie catholique’ (p. 476), là où Benítez situe Michel. Doté évidemment de tous les outils nécessaires pour le chercheur, ce volume comprend une ‘Table analytique des matières’ très dix-huitième siècle. Passionnant de bout en bout, exemplaire dans sa démarche et d’une érudition sans faille, le livre de Benítez est une excellente introduction à la critique biblique des Lumières et à l’univers de la circulation manuscrite des idées.

François Bessire
Université de Rouen–Normandie
...

pdf

Additional Information

ISSN
1468-2931
Print ISSN
0016-1128
Pages
pp. 628-629
Launched on MUSE
2020-02-18
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.