Abstract

Abstract:

Qu'est-ce qui pousse un écrivain comme Fouad Laroui à l'exercice de la critique littéraire ? Pour répondre à cette question, le présent article propose une analyse détaillée des chroniques rassemblées dans son ouvrage D'un pays sans frontières (2015). Si l'ouvrage dresse le portrait d'un Laroui passeur et médiateur de textes, ses recensions révèlent, par-delà l'attention au lecteur et au plaisir de la lecture, une tentative sous-jacente de prolonger et d'enrichir sa propre pratique de l'écriture. Ainsi, les préférences littéraires de l'auteur et les échos de son univers stylistique et esthétique influencent son travail de critique, souvent au risque de diluer les oeuvres recensées dans l'ombre de l'écrivain créateur.

Abstract:

What makes a writer like Fouad Laroui try his hand at literary criticism? To answer this question, this article provides a detailed analysis of the book reviews compiled in his book D'un pays sans frontières (2015). While the volume portrays Laroui as a conveyor and mediator of literary texts, his reviews reveal, beyond the attention to both the reader and the pleasure of reading, an underlying attempt to extend and enrich his own practice of writing. As a result, Laroui's literary, stylistic, and aesthetic preferences influence his critical analysis, often at the risk of diluting reviewed works in the overshadowing creativity of the writer.

pdf

Share