Abstract

Abstract:

Rapid population aging and high rates of immigration from non-Western countries are contributing to an increasingly diverse ethnic mosaic of North American family life. Drawing upon a life course theoretical perspective synthesized with a sociocultural stress and coping model, this study examines stress among parents aged 50+ with at least one adult child aged 19–35. Data are drawn from a mixed-methods study conducted in Metro Vancouver, British Columbia, Canada. Interviews were conducted with 588 parents in 2015/16, and a smaller sub-set of face-to-face in-depth follow-up interviews (n = 32). Respondents self-identified with one of four ethnocultural groups: British-, Chinese-, Persian/Iranian- or South Asian-Canadian. Hierarchical OLS regression, in addition to qualitative thematic analysis was used to analyze the data set. Higher parental stress was found among: Persians/Iranians, and Chinese parents (compared to British); those with greater intergenerational conflict; those with unemployed children; lower education of parents; fewer years lived in Canada; and those with lower income satisfaction. An interaction effect for Persian men compared to British females was also revealed. Overall, the findings demonstrate the salience of cultural dimensions, intergenerational relationship dynamics, and economic factors in furthering our understanding of parental stress in ethnically diverse aging families.

Résumé:

Le vieillissement rapide de la population et les taux élevés d'immigration en provenance de pays non occidentaux contribuent à une mosaïque ethnique de plus en plus diversifiée de la vie familiale nord-américaine. En s'appuyant sur une perspective théorique du parcours de vie synthétisée avec un modèle socioculturel de stress et d'adaptation, cette étude examine le stress parmi les parents de 50 ans et plus ayant au moins un enfant adulte âgé de 19 à 35 ans. Les données sont tirées d'une étude à méthodologie mixte menée dans la région métropolitaine de Vancouver en Colombie-Britannique au Canada. Des entretiens ont été réalisés avec 588 parents en 2015/16, en plus d'un sous-ensemble plus petit d'entrevues complémentaires approfondies en personne (n = 32). Les répondants s'identifiaient à l'un de quatre groupes ethnoculturels : Canadiens d'origine britannique, chinoise, perse/iranienne ou sud-asiatique. La régression MCO hiérarchique, en plus de l'analyse thématique qualitative, a été utilisée pour analyser l'ensemble de données. Un stress parental plus élevé a été observé parmi : les parents perses/iraniens et chinois (par rapport aux parents d'origine britannique); ceux ayant un plus grand conflit intergénérationnel; ceux ayant des enfants sans emploi; les parents moins scolarisés; ceux ayant vécu moins d'années au Canada; et ceux ayant une plus faible satisfaction par rapport au revenu. Un effet d'interaction pour les hommes perses par rapport aux femmes d'origine britannique a aussi été révélé. Dans l'ensemble, les résultats démontrent l'importance des dimensions culturelles, des dynamiques de relation intergénérationnelle et des facteurs économiques pour l'approfondissement de notre compréhension du stress parental dans les familles multiethniques vieillissantes.

pdf

Additional Information

ISSN
1929-9850
Print ISSN
0047-2328
Pages
pp. 51-74
Launched on MUSE
2020-01-02
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.