In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • L'ombre du monde. Une anthropologie de la condition carcéralepar Didier Fassin, and: Punir. Une passion contemporainepar Didier Fassin
  • Axelle Brodiez-Dolino
Didier FASSIN, L'ombre du monde. Une anthropologie de la condition carcérale, Paris, Éditions du Seuil, « Points Essais»,2017 [2015], 688 p.
Didier FASSIN, Punir. Une passion contemporaine, Paris, Éditions du Seuil, 2017, 208 p.

Janvier 2017 voit tout à la fois la parution en poche de L'ombre du monde, augmentée en guise de postface d'un « Portrait de l'ethnographe en critique », et celle d'un ouvrage plus modeste qui le prolonge, Punir. Une passion contemporaine, issu d'un cycle de conférences donné à l'université de Berkeley. Alors que le premier est [End Page 129]un vaste travail d'anthropologie politique et morale prenant de façon minutieuse le temps de l'observation et de la démonstration, le second est d'écriture plus ramassée et propose, entre l'essai et le manifeste–terme que l'auteur récuserait peut-être –, une réflexion pluridisciplinaire sur ce qu'est punir.

L'ombre du mondeapplique à la prison et à la condition carcérale la méthode ethnographique chère à l'auteur de « l'étonnement » et, le cas échéant, de « l'indignation », sur le terrain d'une maison d'arrêt de la région parisienne. Étonnement que les prévenus puissent subir des conditions de détention pires que celles des condamnés et les petits délinquants pires que celles des criminels. Étonnement devant « la fréquence des courtes peines et, plus encore, du caractère mineur des délits qui les avaient motivées » (p. 31), devant la « banalisation de la prison ferme comme sanction d'actes dont on n'aurait jamais vu les auteurs dans une maison d'arrêt vingt-cinq ans plus tôt » (p. 32) sur fond de durcissement sécuritaire, d'introduction dans le Code pénal de nouveaux délits, en particulier routiers et relatifs aux stupéfiants, d'alourdissement des sanctions, d'incarcérations plus longues et d'introduction des peines-plancher–soit un accroissement tant des « flux » que des « stocks ». En trente ans, le nombre de détenus dans les prisons françaises a doublé alors que la criminalité diminuait. Volonté de comprendre la surreprésentation patente des minorités dites « ethnoraciales », principalement des hommes jeunes dotés d'un faible capital économique et culturel, et de lever « le mutisme autour de [ce] secret public » autant que « la cécité à l'égard de ce qui en fait la matière » (p. 127).

De l'introduction au chapitre 2, l'ouvrage pose le cadre théorique (histoire foucaldienne de la prison, théories de Rawls sur les justifications morales, rétributivistes et utilitaristes, de la punition), contextuel (un nombre de détenus en baisse entre le milieu du XIXe siècle et le milieu du XXe, mais depuis inversement croissant) et méthodologique. L'auteur dit chercher à « comprendre la démographie carcérale » en « [déplaçant] le regard vers son amont, c'est-à-dire, en remontant la chaîne pénale, vers la justice, qui condamne, la police, qui interpelle, les parlementaires, qui légifèrent, les gouvernements, qui élaborent l'action publique, les commentateurs, qui nourrissent les représentations en termes de sécurité et de punition, en somme la société tout entière » (p. 63). Que les gouvernements successifs aient depuis trois décennies privilégié la pénalisation de la délinquance ordinaire plutôt que, par exemple, celle des malversations financières, est un choix punitif d'autant plus préjudiciable aux couches populaires issues de l'immigration que, comme l'avait déjà montré La force de l'ordre 32, le travail de la police n'est pas équitablement réparti en termes de cibles géographiques (les quartiers dits « sensibles » plutôt que résidentiels) ou ethnoraciales (les minorités dites « visibles »). La justice, en favorisant les comparutions immédiates moins favorables en termes de défense et à fort taux d'incarcération, parachève le processus. Ainsi, « la démographie carcérale ne reflète pas la gravité des actes...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 129-133
Launched on MUSE
2019-09-27
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.