In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • The Soviet Gulag: Evidence, Interpretation, and Comparisondir. par Michael David-Fox
  • Juliette Denis
Michael DAVID-FOX (dir.), The Soviet Gulag: Evidence, Interpretation, and Comparison, Pittsburgh, University of Pittsburgh Press, « Pitt series in Russian and East European studies», 2016, 448 p.

Savons-nous tout sur le Goulag ? Cet énième recueil d'articles–au titre d'ailleurs redondant–semble au premier abord se surajouter à une longue liste bibliographique sur le sujet. L'acronyme « GULag » (Administration centrale des camps), au sens large du terme, incarne la nébuleuse du système répressif soviétique et surtout stalinien. Il va de la gestion des camps aux zones de relégation, en passant par les prisons et la restriction des droits. Depuis Soljenitsyne, d'ailleurs cité par l'ensemble des contributeurs, et à l'aide, entre autres, des grilles analytiques proposées par Arendt ou Foucault, constamment invoqués dans les pages de ce recueil, les phénomènes répressifs en URSS ont suscité la parution de milliers d'études.

Que l'on ne s'y trompe pas : derrière la trivialité de son intitulé et l'uniformité de ses inspirations intellectuelles, l'ouvrage coordonné par Michael David-Fox fourmille de pistes novatrices pour interpréter la répression en URSS. Le recueil est issu notamment d'une rencontre scientifique à l'Université de Georgetown (Washington, 2013), dont certaines contributions ont déjà été publiées dans Kritika(2015). La conférence, la livraison de la revue et le présent ouvrage reflètent les questionnements et les avancées de la recherche, surtout occidentale, sur le Goulag. Ce dernier demeure un lieu de controverses, comme en témoigne la première partie, « evidence and interpretation». Parallèlement, les historiens s'emploient de plus en plus à replacer l'expérience soviétique dans un contexte élargi, à la fois chronologiquement et géographiquement. La seconde partie de l'ouvrage, « comparison», consacrée à d'autres expériences carcérales et concentrationnaires, apporte paradoxalement les éclairages les plus avant-gardistes sur le Goulag lui-même. Finalement, comme l'écrit Bettina Greiner dans sa contribution conclusive, Michael David-Fox [End Page 127]a judicieusement choisi et agencé les articles, qui forment « une mosaïque dont chaque carreau apporte sa couleur et son détail dans la compréhension du Goulag ».

Malgré plusieurs décennies de découvertes archivistiques et de débats scientifiques, la nature du Goulag engendre des points de vue contradictoires. Des débats anciens sont revus au regard de sources et d'approches nouvelles : c'est le cas de l'article de Golfo Alexopoulos. D'après l'historienne, et malgré les apports d'une historiographie qu'elle maîtrise parfaitement et présente en début d'article, les camps staliniens anéantissent systématiquement, et, dans une certaine mesure, intentionnellement, les détenus. En cela, le bon mot de Soljenitsyne, qui détourne l'appellation officielle du camp de « correctif » ( ispravitel'nyj) en « destructif » ( istrebitel'nyj) lui semble avéré. Pour étayer sa thèse, elle s'appuie sur un matériel inédit, comprenant les statistiques de santé, de mortalité et de rationnement dans les camps. Les détenus les plus faibles sont certes relâchés, mais au seuil de la mort, pour ne pas alourdir les chiffres des décès. L'exploitation et la brutalité de la répression concentrationnaire sous Staline prépareraient l'élimination des victimes.

Hormis cette exception notable et polémique, la ligne directrice de la première partie porte sur la frontière poreuse entre « libres » et « non-libres » en URSS. L'ouverture du grand historien russe Oleg Khlevniuk pose le cadre général dans lequel s'intègrent les cas précis développés par la suite. Il questionne la relation entre le Goulag et le non-Goulag en URSS, à travers quatre échelles d'analyse : les limites du Goulag, ses relations avec le monde extérieur, ses répercussions sur la société soviétique tout entière, et sa place dans la stratification sociale en URSS. Les auteurs déclinent le problème en l'appliquant à divers épisodes. Dan Healey s'intéresse au personnel sanitaire...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 127-129
Launched on MUSE
2019-09-27
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.