In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Le « modèle » suédois. Les gauches françaises et l'impossible social-démocratiepar Gilles Vergnon
  • Michel Dreyfus
Gilles VERGNON, Le « modèle » suédois. Les gauches françaises et l'impossible social-démocratie, Rennes, Presses universitaires de Rennes, « Histoire », 2015, 184 p.

La Suède a été gouvernée sans interruption par la social-démocratie durant une très longue période qui s'étend de 1932 à 1976. On comprend que cette expérience exceptionnelle ait pu être étudiée en France : d'abord par les socialistes bien sûr, mais aussi par leurs adversaires politiques, qu'il s'agisse du Parti communiste français (PCF) ou des partis de droite. Le socialisme réformiste suédois a-t-il influencé la vie politique française, et notamment ses différents courants de gauche, depuis les années 1930 ? Cette question n'avait jamais été abordée d'un point de vue historique. C'est tout le mérite de Gilles Vergnon que d'ouvrir ce dossier et d'examiner, au-delà de la vision souvent superficielle et parfois incomplète qu'on en a, comment cette expérience fut réellement perçue en France.

Gilles Vergon distingue trois périodes dans cette histoire. La première, qu'il intitule « le temps des voyageurs », se déroule entre 1932 et 1940. L'intérêt pour la Suède est limité en Europe au début de la décennie, mais la crise qui survient peu après commence à modifier cet état d'esprit. Dès lors, un certain nombre d'observateurs français mais aussi belges, britanniques, américains, etc., partent étudier cette expérience, afin de définir une « Troisième voie » sur le plan politique. Toutefois, les gauches françaises s'intéressent peu à la Suède jusqu'à la rencontre franco-suédoise de Pontigny, en juin 1938. Mais pas pour longtemps : cet essor est brisé l'année suivante avec les débuts de la Seconde Guerre mondiale.

Une deuxième période va jusqu'en 1970. Dans un premier temps, le modèle suédois disparaît à peu près complètement de la pensée socialiste, que celle-ci soit défendue par des collaborateurs ou des résistants. Puis, il revient sur le devant de la scène à partir de la décennie 1950. L'économie organisée, le plan et l'État social constituent les trois piliers d'un réformisme affiché et efficace : ces trois données existent aussi en France depuis la Libération, même si elles ont été mises en place dans des conditions tout autres. Plusieurs livres et articles consacrés à la Suède sont publiés en France. Mais, à la différence de ceux écrits dans les années 1930 par des socialistes, des syndicalistes et des journalistes, ces publications sont désormais dues à des écrivains, des romanciers ou des penseurs comme Emmanuel Mounier ; l'expérience suédoise est également popularisée par la journaliste Ménie Grégoire. Tous décrivent bien davantage la psychologie du peuple suédois, qui lui permet de mettre en pratique ce socialisme réformateur et réalisateur, que le socialisme lui-même. La Suède intéresse également les socialistes français en raison de la longévité gouvernementale et du pragmatisme politique des sociaux-démocrates de ce pays. Mais ce modèle s'éloigne ensuite de leurs préoccupations car le Parti socialiste, englué dans la guerre d'Algérie, entre dans une crise profonde qui l'empêche de mettre en pratique [End Page 110]ce réformisme. Les difficultés de la SFIO dans les années 1960 ne sont pas propices au renouvellement théorique : celui-ci s'effectue bien plus à ses marges, au sein du Club Jean-Moulin, puis du Parti socialiste autonome et ensuite du Parti socialiste unifié. Mais l'intérêt que manifeste alors ce parti pour la thématique autogestionnaire l'éloigne encore davantage du modèle social-démocrate suédois.

La situation évolue dans la décennie 1970 : on assiste à un « moment suédois », puisque pas moins...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 110-112
Launched on MUSE
2019-09-27
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.