In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • « On est chez nous ». Histoire des tentatives d'organisation politique de l'immigration et des quartiers populaires (1981-1988) par Karim Taharount
  • Samir Hadj Belgacem
Karim TAHAROUNT, « On est chez nous ». Histoire des tentatives d'organisation politique de l'immigration et des quartiers populaires (1981-1988), Paris, Solnitsata, 2017, 370 p. Préface de Thomas Kirszbaum.

Les ouvrages sur l'engagement politique dans les cités de logement social sont trop rares pour ne pas souligner la parution de l'ouvrage de Karim Taharount, issu d'une thèse d'histoire soutenue à l'Université Paris 1-Panthéon Sorbonne en 2014 4. Le titre, « On est chez nous », n'est pas entièrement représentatif du contenu de l'ouvrage 5, qui aborde l'histoire des tentatives d'organisation politique des [End Page 102] populations immigrées et des quartiers populaires entre 1981 et 1988. L'auteur s'intéresse plus particulièrement à l'émergence d'une « mouvance autonome » au cours des années 1980, qui se compose de « jeunes immigrés » (p. 21). L'ouvrage suit un plan chronologique et se compose de deux parties intitulées : « Développement de la mouvance autonome des jeunes immigrés (1982-1983) » et « De l'espoir à la désillusion (1983-1988) », qui sont introduites par un prologue consacré à la période 1981-1982 et se concluent par un épilogue, « Une histoire inachevée (1988-2017) ». La première partie couvre la formation de plusieurs associations et de collectifs dans les cités de transit ou de logements sociaux des banlieues parisiennes et lyonnaises qui se constituent autour de problèmes de logements, de violences et de crimes à caractère « raciste » ou « sécuritaire ». Elle aborde ensuite les liens qui se tissent autour de la Marche pour l'égalité et contre le racisme de 1983, un événement central qui suscite un ensemble d'attentes, d'aspirations, mais aussi de divergences et de conflits 6. L'après-marche inaugure la seconde partie de l'ouvrage. Les années consécutives à la Marche sont bien détaillées, car elles sont un moment important pour envisager les tentatives d'organisation entre plusieurs associations et collectifs.

L'ouvrage présente un format original et a été rédigé afin de toucher un public plus large que les seuls universitaires ou spécialistes. Le livre se veut en effet accessible tant aux « néophytes » qu'aux militants, aux élus ou encore aux professionnels (p. 27). L'auteur a cherché à ce que l'ouvrage puisse être lu de manière sélective, partielle, voire résumée. Les notes de rappels sont de ce fait très présentes et ne facilitent pas toujours la lecture. Les matériaux mobilisés sont très riches (articles, documents imprimés et émissions télévisées). L'ouvrage s'appuie notamment sur un corpus d'entretiens de première main (80 entretiens semi-directifs), fait assez rare pour un travail d'historien, complété par l'exploration de la presse militante de l'époque. Les entretiens auprès de militants font tout l'intérêt de la recherche en fournissant un ensemble de détails et d'informations biographiques parfois inédits. L'auteur accompagne ses portraits de militants de photos d'époque et évoque leurs participations à différents événements. Il propose également plusieurs schémas pour rendre compte des liens entre les associations et collectifs et les différents rassemblements (locaux, régionaux, nationaux) auxquels ils ont participé. Karim Taharount cherche à comprendre « comment la mouvance étudiée s'est mise en place et quels étaient sa composition, ses objectifs, son fonctionnement et ses modes d'action » (p. 26). Il tente plus particulièrement de saisir « pourquoi cette mouvance n'a pas réussi à se structurer et s'imposer à l'échelle nationale » (p. 26).

Les éléments de réponse à cette problématique se trouvent principalement en conclusion. L'auteur relève plusieurs difficultés expliquant l'échec d'une structuration de cette « mouvance autonome » à l'échelle nationale. Il évoque d'abord les difficultés liées à l'existence d'une « base » organisationnelle « restreinte et divisée » (p. 316), à la représentation d...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 102-105
Launched on MUSE
2019-09-27
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.