Abstract

RÉSUMÉ:

Au Canada, les personnes âgées présentant des problèmes de santé complexes sont souvent considérées comme inadmissibles aux programmes de réadaptation traditionnels, mais peuvent toutefois bénéficier de soins en réadaptation lente (SRL). Cet examen de la portée apporte une vue d’ensemble sur les publications traitant des SRL offerts aux personnes âgées dans les systèmes de soins de santé à payeur unique. Méthodes : Les articles publiés sur les personnes âgées en SRL par des revues avec comités de pairs et dans la littérature grise ont été analysés de manière systématique. Résultats : Un total de 1 445 documents ont été examinés de manière indépendante par deux évaluateurs [valeur Kappa de Cohen de 0,78 (IC = 0,73, 0,83)], et 18 documents ont été retenus. Les programmes de RSS pouvaient être caractérisés comme multidisciplinaires et leur durée moyenne variait de 30 à 141,2 jours. Les participants ayant reçu des SRL étaient majoritairement de sexe féminin, et leurs moyennes d’âge variaient entre 72 et 82 ans. Ils présentaient de multiples comorbidités et des troubles cognitifs légers ou modérés. Leurs mesures physiques et fonctionnelles se sont améliorées après les SRL. Discussion : Les programmes de SRL présentent un potentiel intéressant et leur intégration au continuum de soins devrait être considérée pour les personnes âgées ayant des antécédents médicaux complexes.

ABSTRACT:

Canadian older adults with complex health problems are often considered ineligible for traditional rehabilitation programs but may benefit from slow stream rehabilitation (SSR). This scoping review summarizes the literature related to SSR for older adults, within single-payer health care systems. Methods: Peer-reviewed and grey-literature documents relevant to older adults in SSR were systematically reviewed. Results: 1,445 documents were screened independently by two reviewers [Cohen Kappa value of 0.78 (CI = 0.73, 0.83)], and included 18 documents. SSR programs were found to be multidisciplinary with a mean duration ranging from 30 to 141.2 days. SSR participants were more likely to be female, with a mean age range of 72–82 years, multiple co-morbidities and mild-to-moderate cognitive impairments. SSR participants demonstrated improvements in physical and functional measures. Discussion: SSR programs have the potential to be an integral part of the continuum of care for older adults with complex medical histories.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-1107
Print ISSN
0714-9808
Pages
pp. 328-349
Launched on MUSE
2019-08-27
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.