Abstract

Abstract:

The US reality television show The Bachelorette is one of the most successful productions in its genre. It only recently featured its first African American lead, a long-expected departure from the show's dominantly white cast. By analysing how the show discusses race, this article sheds light on how reality television sensationalizes racism. Racism in reality television is not, as the production wants to make viewers believe, the result of individual cases of prejudice, but a problem of those responsible in the control room and, arguably, of those tuning in.

Résumé:

L'émission de télé-réalité américaine The Bachelorette est l'une des productions dans le genre ayant eu le plus de succès. Ce n'est que récemment qu'elle a mis en vedette sa première célibataire afro-américaine, un virage longtemps attendu de la part d'une émission dont les personnages sont surtout blancs. En analysant comment l'émission discute de race, cet article met la lumière sur la manière dont la télé-réalité dramatise le racisme. Contrairement à ce que la production veut faire croire aux téléspectateurs, le racisme en télé-réalité n'est pas le résultat de préjugés individuels, mais bien un problème lié à ceux responsables de la salle de régie et, sans doute, de ceux qui regardent l'émission.

pdf

Additional Information

ISSN
1710-114X
Print ISSN
0007-7720
Pages
pp. 115-138
Launched on MUSE
2019-08-10
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.