In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Production institutionnelle de l'enfance. Déclinaisons locales et pratiques d'acteurs (Amérique latine et Europe) by Véronique Pache Huber, Charles-Édouard de Suremain, et Élise Guillermet
  • Jennifer Lopes
Véronique Pache Huber, Charles-Édouard de Suremain, Élise Guillermet, (dir.) Production institutionnelle de l'enfance. Déclinaisons locales et pratiques d'acteurs (Amérique latine et Europe), Liège: Presses Université de Liège, 2016, 196 pages.

Cet ouvrage collectif sur la production institutionnelle de l'enfance offre une contribution importante non seulement aux études de l'enfance en s'inscrivant dans la « nouvelle anthropologie » et la « nouvelle sociologie » de l'enfance, mais apporte également une perspective approfondie sur l'une des représentations de l'enfance générée par diverses institutions ayant à coeur la protection des enfants. Ce volume qui rassemble huit articles, dont certains ont été présentés en communication au colloque « Pour une anthropologie de l'enfance et des enfants » à Liège en 2011, propose, à partir d'approches variées en sciences sociales, un regard sur la fabrication de l'image de l'enfant en Europe (France et Belgique) et en Amérique latine (Bolivie, Brésil et Mexique).

L'ouvrage présenté ici s'inscrit dans les débats sur l'universalisme des droits de l'enfant et ainsi à l'imposition de modèles occidentaux comme idéal type. En effet, dès 1989 la Convention Internationale des droits de l'enfant (CIDE) devient un tremplin à la réalisation d'un programme politique occidental cherchant à poursuivre une quête civilisatrice postcoloniale. Au centre de cette société évoluée, l'enfant est un être tantôt victime, tantôt dangereux qu'il faut maîtriser et contrôler pour respecter l'ordre établi et sécuriser les collectivités. L'universalisme dont fait preuve la CIDE à l'égard de cette conception de l'enfant est pourtant une notion critiquée (Lancy 2007). De nombreuses recherches affirment, par ailleurs, qu'il existe plusieurs enfances (Balagopalan 2011; Szulc et Cohn 2012), une thèse également soutenue dans ce volume. L'intention de la publication est de faire part aux lecteurs des enjeux qui sous-tendent les dictats sociaux et moraux concernant l'identité de l'enfant, notamment sa prise en charge et son éducation. Les auteurs ont mené des enquêtes ethnographiques auprès d'acteurs de la protection de l'enfance, de parents, et d'enfants, présentant ainsi une perspective comparative entre les pays, les milieux socioéconomiques, institutionnels et culturels. Les méthodes de collectes de données sont diverses et reposent à la fois sur de longs terrains, des entrevues individuelles et collectives, des récits de vie, des questionnaires, des approches diachroniques ou encore auto-ethnographiques.

Après une présentation détaillée de la structure du volume, les éditeurs discutent de l'apport des huit chapitres à la question de la production institutionnelle de l'enfance. Les trois premières contributions (Potin, Robin, Casman et César) examinent le rôle de la parenté au sein de configurations nouvelles comme les placements d'enfants en famille d'accueil ou au moment du choix de résidence lors de la séparation des parents. Ils dégagent simultanément une néoparenté (émotionnelle) façonnée au-delà des cadres normatifs imposés par les politiques institutionnelles, la justice ou même la parenté biologique. Suivent les contributions de Mougel et de Cadart [End Page 171] qui reviennent sur ces reconfigurations de parenté pour discuter du changement de perception de « l'intérêt supérieur de l'enfant » dans les sociétés où la médecine moderne est au centre des préoccupations. Enfin, les trois dernières contributions (Medaets et Bittencourt Ribeiro, Cavagnoud, Cervera Montejano) proposent une représentation de l'enfance, forgée dans une perspective culturelle s'accordant avec les cosmologies autochtones, les sociétés rurales ou les groupes minoritaires, déconstruisant ainsi l'idée de l'unicité de l'enfance. En guise de conclusion, Karl Hanson, spécialiste des droits de l'enfant, discute de l'instrumentalisation et des limites des droits des mineurs en avançant sa r...

pdf

Additional Information

ISSN
2292-3586
Print ISSN
0003-5459
Pages
pp. 171-173
Launched on MUSE
2019-06-21
Open Access
No
Archive Status
Will Be Archived 2021
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.