Abstract

Abstract:

Canada's Food Guide is promoted as an educational tool that translates nutrition for laypeople and provides tools to measure eating and its effects on the body. However, the discourses it circulates have been critiqued as abstract and difficult to apply in everyday practice, and linked to a nutritionally confused environment where the disempowered eater is positioned as lacking knowledge about nutrition and in need of expert intervention to learn how to eat right and become a responsible, healthy subject. By mobilizing a biopolitical frame, this article takes a closer look at the work Canada's Food Guide does in constructing particular ideas about nutrition, and at the issues of confusion and personal responsibilization that emerge through its quantitative healthy eating discourse. This work turns to literature on scientific and quantitative languages that drive nutrition guidance in texts like Canada's Food Guide, namely, the concepts of "discourses of quantification" and "nutritionism," which prioritize scientific knowledge about food while excluding complex economic, political, and sociocultural issues tied to how we eat. In light of Health Canada's ongoing revision of the food guide, this work seeks to add to discussions about how ideas of healthy eating may be renegotiated with the goal of enriching the way future Canadian public health initiatives and nutrition policies are constructed.

Résumé:

Le Guide alimentaire canadien est présenté comme étant un outil éducatif qui traduit la nutrition pour le grand public et fournit des outils pour mesurer l'alimentation et ses effets sur le corps. Toutefois, ces renseignements sont jugés abstraits, difficiles à appliquer au quotidien et liés à un environnement confus face à l'alimentation dans lequel le mangeur, qui perd son pouvoir, est identifié comme manquant de connaissances en nutrition et ayant besoin d'experts pour apprendre à bien manger et à devenir un sujet responsable et en santé. En utilisant un cadre biopolitique, cet article examine de plus près ce que le Guide alimentaire canadien accomplit en construisant des idées particulières sur la nutrition et les problèmes liés à la confusion et à la responsabilisation personnelle, lesquels sont créés par son discours quantitatif sur l'alimentation saine. Cette étude utilise de la littérature sur les langages scientifiques et quantitatifs utilisés pour guider la nutrition dans des textes comme le Guide alimentaire canadien, notamment les concepts de « discours quantitatif » et de « nutritionnisme », lesquels priorisent la connaissance scientifique en matière de nourriture tout en excluant les problèmes économiques, politiques et socioculturels liés à nos habitudes alimentaires. À la lumière de la révision en cours de ce guide par Santé Canada, cet article cherche à ajouter au débat sur la manière dont les idées d'une alimentation saine peuvent être renégociées dans le but d'enrichir la manière dont les initiatives en santé publique et les politiques alimentaires canadiennes à venir seront développées.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-0251
Print ISSN
0021-9495
Pages
pp. 718-741
Launched on MUSE
2019-02-09
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.