Abstract

Abstract:

Les auteurs réagissent à certaines préoccupations soulevées par Kesselman (2018) au sujet de l'exemple qu'ils ont proposé quant à la façon de financer et de mettre en œuvre un programme de revenu minimum garanti (RMG) au Canada (Boadway, Cuff et Koebel, à paraître). Ils montrent en quoi leur proposition pourrait être adaptée de manière à atténuer la principale inquiétude de Kesselman relativement aux taux effectifs marginaux d'imposition (TEMI) élevés, affirmant que les effets incitatifs, les conséquences en matière de redistribution et l'opposition populaire ne sont pas aussi préjudiciables que Kesselman le laisse entendre. Les auteurs montrent également que la solution de rechange proposée par Kesselman — une prestation fiscale élargie pour le revenu de travail — pourrait être intégrée à leur RMG mais que cette mesure entraînerait des TEMI plus élevés et des pertes d'efficience dans le cas de certains revenus.

Abstract:

We respond to concerns raised by Kesselman (2018) about our illustrative proposal on how to finance and implement a basic income guarantee (BIG) in Canada (Boadway, Cuff, and Koebel forthcoming). We demonstrate how our proposal could be adjusted to mitigate Kesselman's main concern of high marginal effective tax rates (METRs) and argue that the incentive effects, redistribution consequences, and public opposition are not as detrimental as Kesselman suggests. We also show that Kesselman's proposed alternate — an expanded Working Income Tax Benefit—could be incorporated into our BIG but would result in higher METRs and efficiency losses at some incomes.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-9917
Print ISSN
0317-0861
Pages
pp. 447-457
Launched on MUSE
2019-02-16
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.