Abstract

Abstract:

Rhys Kesselman formule une réponse qui suscite la réflexion et s'inscrit dans un échange important et opportun sur la politique deréduction de la pauvreté au moyen d'une forme quelconque de revenu minimum garanti. Les auteurs traitent d'abord dans leur réplique des préoccupations générales qu'exprime Kesselman au sujet du revenu minimum et qui s'insèrent, depuis un demi-siècle, dans un débat politique continu portant notamment sur l'expérimentation sociale au service de l'analyse des obstacles à l'emploi et d'autres problématiques. Les auteurs réagissent ensuite aux préoccupations particulières de Kesselman à l'égard de leur proposition de revenu minimum garanti universel (RMGU) par le truchement de réformes fiscales qui convertiraient les crédits d'impôt non remboursables existants en crédits remboursables. Ils illustrent comment leur concept équilibre les faibles taux d'imposition correspondant aux taux appliqués aux crédits actuels, l'expérimentation sociale préalable et les discussions politiques avec un nouveau soutien en matière de revenu qui élimine la pauvreté mesurée pour tous les groupes familiaux à l'exception de celui des célibataires non âgés. À cet égard, les auteurs fournissent de nouvelles estimations qui montrent l'effet redistributif de leur RMGU entre les déciles de revenu familial. Enfin, les auteurs évaluent les propositions de rechange de Kesselman relatives à l'adoption d'une approche multidimensionnelle à l'égard de la réduction de la pauvreté et constatent que ces recommandations établies quant à une stratégie de lutte contre la pauvreté comportent des lacunes. Il est aussi possible, font-ils remarquer, de mettre en œuvre leur RMGU progressivement en insistant sur le remboursement des crédits d'impôt dans l'avenir.

Abstract:

Rhys Kesselman's thought-provoking response is part of an important and timely conversation about poverty reduction policy through some form of guaranteed basic income. Our rejoinder first addresses his general concerns about a basic income, which reflect an enduring policy debate over the past half century that has included social experimentation to examine work disincentives and other issues. We then respond to his specific concerns about our proposal for a Universal Guaranteed Basic Income (UGBI) through tax reforms that would convert existing nonrefundable tax credits to refundable credits. We illustrate how our proposed design balances low tax rates that are in line with the rates applied to current credits, prior social experimentation, and policy discussion with effective new income support that eradicates measured poverty for all family groups except non-elderly singles. In this regard, we provide new estimates to show the redistributive effect of our UGBI across family income deciles. Finally, we appraise his alternative proposals for a multifaceted approach to poverty reduction and find these established prescriptions for antipoverty strategy wanting. We also point out that our UGBI can be implemented gradually by focusing on tax credit refundability in the future.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-9917
Print ISSN
0317-0861
Pages
pp. 438-446
Launched on MUSE
2019-02-16
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.