Abstract

Abstract:

Dans cet article, nous estimons les taux de brevetage que l’on observe parmi la population canadienne d’origine ethnique entre 1986 et 2011 ; pour cela, nous avons recours aux noms des inventeurs pour déterminer leur ethnicité, et aux données de l’Enquête nationale auprès des ménages qui portent sur l’ascendance ethnique pour estimer la taille des populations ethniques. Nos résultats révèlent des taux de brevetage plus élevés parmi les minorités ethniques du pays, particulièrement chez les citoyens d’ascendance coréenne, japonaise et chinoise. Les Canadiens d’origine immigrante ont ainsi obtenu un tiers des brevets accordés au pays ces dernières années, même si ces citoyens ne forment qu’un quart de la population. Les caractéristiques liées au capital humain, en particulier la proportion des individus ayant un doctorat ou ayant étudié et travaillant dans les domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques, sont le plus grand avantage dont bénéficient les Canadiens d’origine ethnique en matière de brevetage. Nos résultats indiquent également que les immigrants ayant fait leurs études à l’étranger obtiennent plus de brevets que ceux qui les ont faites au Canada, ce qui va à l’encontre du programme de sélection d’immigrants qui favorise les personnes qui viennent s’installer au pays pour étudier.

Abstract:

We estimate patenting rates for Canada’s ethnic populations between 1986 and 2011, using inventor names to identify ethnicity and Census and National Household Survey ancestry data to estimate ethnic populations. The results reveal higher patenting rates for Canada’s ethnic minorities, particularly for Canadians with Korean, Japanese, and Chinese ancestry, and suggest that immigrants accounted for one-third of Canadian patents in recent years, despite making up less than one-quarter of the adult population. Human capital characteristics, in particular the share with a PhD and the shares educated and employed in science, technology, engineering, and mathematics fields, account for most of the ethnic minority advantage in patenting. Our results also point to larger patenting contributions by foreign-educated compared with Canadian-educated immigrants, which runs counter to current immigrant selection policies favouring international students.

pdf

Additional Information

ISSN
1911-9917
Print ISSN
0317-0861
Pages
pp. S125-S145
Launched on MUSE
2018-12-21
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.