Abstract

résumés:

Depuis quarante ans, les objectivistes demeurent une référence pérenne de la poésie française. De la publication de Lectures de la poésie américaine de Serge Fauchereau en 1968 jusqu'à la poétique documentaire des post-poètes, chaque génération a réinterprété leur sens en fonction de ses besoins. C'est avant tout la traduction qui modèle la réception. Cet article commence par s'interroger sur les enjeux qui président aux choix de traduction avant d'entreprendre une étude comparative expérimentale des traductions françaises des objectivistes. L'hypothèse que la poétique des traducteurs informe les traductions se révèle probante dans le cas de poèmes formellement contraints qui exigent des décisions globales. Si les traductions par les poètes sont toujours des "traductions intéressées," l'étude de la réception française des objectivistes montre qu'elles peuvent aussi être "engages".

pdf

Additional Information

ISSN
1931-0234
Print ISSN
0014-0767
Pages
pp. 114-130
Launched on MUSE
2018-10-25
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.