In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Histoire de l'économie sociale : de la Grande Guerre à nos jours by Michel Dreyfus
  • Axelle Brodiez-Dolino
Michel DREYFUS, Histoire de l'économie sociale : de la Grande Guerre à nos jours, Rennes, Presses universitaires de Rennes, « Économie, gestion et société », 2017, 264 p.

Spécialiste de l'histoire de la mutualité et des assurances sociales, auteur d'une histoire du Crédit coopératif, membre du comité de lecture de la Revue des études coopératives, mutualistes et associatives (RECMA), Michel Dreyfus était l'un des historiens idoines pour cette histoire de l'économie sociale au XXe siècle. Le mouvement coopératif et mutualiste avant 1914 a été étudié par André Gueslin dans un ouvrage publié en 1987 qui a fait date ; il restait à écrire les évolutions les plus contemporaines. Ce sujet, mobilisé par la plupart des autres disciplines des sciences humaines et sociales, est fortement médiatisé, mais il reste mal connu historiquement.

L'approche s'articule en huit chapitres chronologiques, subdivisés en sections abordant les coopératives, les mutuelles et les associations, déclinées sous leurs diverses formes.

Le terme d'« économie sociale » naît en 1805 sous la plume de Chateaubriand. Il est repris tout au long du XIXe siècle par des penseurs de divers courants en réponse à la révolution industrielle et au libéralisme de l'État. Les mutuelles, apparues à la veille de la Révolution, se développent à partir des années 1850, puis avec la Charte de la Mutualité de 1898 qui les libère du contrôle gouvernemental et leur permet d'élargir leur champ d'action ; fortes en 1848 de 250 000 sociétaires, elles en comptent déjà 3,5 millions en 1914. Encouragé par l'État républicain, ce courant est influencé par le solidarisme, proche du Parti radical et de la franc-maçonnerie. Les coopératives se développent plutôt à partir des années 1880 et se déclinent en de multiples formes (rurales, de production, de consommation, bancaires, maritimes, de logement, etc.). Les associations enfin, qui émergent à partir des années 1840 sous forme dispersée (groupements revendicatifs, organisations charitables, puis également associations laïques), connaissent un tournant avec la loi de 1901 (leur nombre quadruple entre 1901 et 1914) ; certaines, très importantes numériquement, relèvent du champ politique, ainsi la Ligue des patriotes (1880), la Ligue de la patrie française (1898), la Ligue des droits de l'Homme (1898), la Ligue des femmes françaises (1901) ou la Ligue patriotique des Françaises (1914).

La Grande Guerre (chap. 2) induit des évolutions contrastées. Le fort interventionnisme étatique bénéficie principalement aux coopératives de consommation et au crédit populaire, tandis que l'accroissement des besoins sociaux profite aux associations et au travail social naissant. De 1918 à l'arrivée de la crise économique (chap. 3), les coopératives de consommation connaissent leur « heure de gloire » (p. 74) : publication en 1921 du Manifeste coopératif (signé par Charles Gide, Marcel Mauss, Ernest Poisson, Paul Ramadier, etc.), qui sert à lancer la Revue des études coopératives, devenue en 1986 la RECMA. La mutualité connaît inversement des temps difficiles : affaiblie et désorganisée par la guerre, ayant perdu ses appuis politiques, confrontée à l'élargissement de la protection sociale obligatoire, sur la défensive face au projet des assurances sociales, elle connaît de surcroît jusqu'en 1925 une crise de direction ; elle se convertit toutefois progressivement, au fil des [End Page 202] années 1920, à la protection sociale libre et volontaire. Les associations sont dans une situation plus contrastée, entre besoins sociaux résultant du conflit, intervention croissante de l'État dans le domaine social et débuts de la professionnalisation du service social.

De la dépression des années 1930 à la Seconde Guerre mondiale (chap. 4), la crise pèse assez peu sur la mutualité (qui accroît au contraire sa puissance en gérant les assurances sociales et en consolidant ses structures), sur les coopératives de production (marquées par une période d'anticommunisme et la création en 1937 de la...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 202-205
Launched on MUSE
2018-09-28
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.