In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

Reviewed by:
  • Une traversée du siècle. Marguerite Thibert, femme engagée et fonctionnaire internationale by Françoise Thébaud
  • Olga Hidalgo-Weber
Françoise THÉBAUD, Une traversée du siècle. Marguerite Thibert, femme engagée et fonctionnaire internationale, Paris, Éditions Belin, « Histoire », 2017, 704 p.

Cette excellente biographie retrace la vie de Marguerite Thibert (1886-1982), Française qui vécut presque centenaire, intellectuelle, militante, fonctionnaire internationale puis experte à l'Organisation internationale du travail (OIT). Veuve très jeune, mère d'une fille et jamais remariée, elle traverse le XXe siècle en menant une vie engagée et ambitieuse. L'auteure nous invite à découvrir une femme de combats, « peu connue des historiens et encore moins du grand public » (p. 556), une intrépide voyageuse qui cultive un réseau important de correspondances avec des hommes et des femmes du monde entier, dont elle se sent solidaire et proche dans ses engagements moraux et politiques.

L'ouvrage écrit par Françoise Thébaud, historienne, professeure émérite de l'université d'Avignon et spécialiste de l'histoire des femmes et du genre, constitue bien plus qu'une simple biographie. La longévité de la carrière de Marguerite Thibert permet à l'auteure de dresser le portrait des premières femmes diplômées en France après la Première Guerre mondiale, des réseaux féministes, pacifistes et socialistes auxquels la Française appartient, ainsi que de dresser en filigrane presque un siècle d'histoire de l'OIT. Cette organisation internationale, créée par les vainqueurs de la guerre en 1919, dans l'esprit « qu'une paix universelle et durable ne peut être fondée que sur la base de la justice sociale1 », occupe une place centrale dans la vie et les combats de Marguerite Thibert.

L'auteure s'est livrée à un titanesque travail de sources à partir des archives du Bureau international du travail (BIT) et d'archives privées, afin d'écrire la première biographie de Marguerite Thibert. « Un pari d'historienne » (p. 12) que celui de raconter un si long et riche parcours de vie. D'autant que le projet du livre n'est pas d'établir une chronologie de vie, mais plutôt de se servir de ce parcours individuel pour tracer celui, plus collectif, de tout un milieu. L'auteure inscrit en effet son travail à la fois dans l'approche « genre » et dans les recherches en histoire transnationale, qui s'attachent à étudier les circulations des personnes et des idées. Elle dessine le portrait sociologique de plusieurs groupes par-delà celui d'une seule personne. Cette démarche, dans le droit fil des récents travaux sur les organisations internationales, permet de tisser des liens et d'inscrire une biographie individuelle dans l'étude de différents milieux : les intellectuels, les féministes, les fonctionnaires internationaux, les pacifistes et les socialistes.

Marguerite Thibert est née Marguerite Javouhey en 1886 à Chalon-sur-Saône dans un milieu bourgeois. Elle épouse en 1912 Georges Thibert, qui décède de la tuberculose en 1915. Selon l'auteure, cette situation personnelle lui permet de poursuivre des études supérieures, puis de mener une carrière internationale, mais inversement, son accaparement par sa vie professionnelle éloigne, au fur et à mesure du temps qui passe, toute possibilité de remariage. Marguerite Thibert est une intellectuelle à une époque où les femmes sont rares à accéder à des études supérieures. Licenciée en philosophie, elle soutient une thèse de doctorat en lettres en 1926 sur Le féminisme dans le socialisme français de 1830 à 1850. Toute sa vie, elle revendique cet engagement féministe, qu'elle définit elle-même comme « la lutte pour le droit de la femme à une activité politique, sociale, intellectuelle, économique complète » (p. 92). Historienne, elle entre en contact avec des chercheurs et intellectuels, et notamment le couple Puech (Jules-Louis et Marie-Louise), dont elle reste proche toute sa vie. Première grande complicité intellectuelle et politique qui allait être suivie de nombreuses autres au gré des rencontres et des voyages. [End Page 169]

En 1926, grâce à son insertion...

pdf

Additional Information

ISSN
1961-8646
Print ISSN
0027-2671
Pages
pp. 169-171
Launched on MUSE
2018-09-28
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.