In lieu of an abstract, here is a brief excerpt of the content:

  • Introduction: Le Documentaire francophone africain et afro-diasporiqueÉtat des lieux, pratiques et pistes de lecture
  • Odile Cazenave (bio) and Patricia-Pia Célérier (bio)

Au vu de ses soixante ans d'existence, il serait impensable de parler de la pratique documentaire africaine ou du documentaire dans la cinématographie africaine au singulier. Avec ce dossier spécial et les différents articles qui le composent, il s'agissait d'offrir non pas une vue d'ensemble du phénomène, mais de soulever certaines questions à propos de cette pratique documentaire, de ses objectifs, de ses modalités, de la place qu'y tient la voix narrative personnelle, à propos des signatures qui se sont imposées, comme celles de Jean-Marie Teno ou, dans la diaspora, de Raoul Peck. Nous voulions aussi cerner la façon dont les réalisatrices — que ce soit Safi Faye ou Sarah Maldoror,1 Anne-Laure Folly, Victorine Bella Mayo, Khady Sylla, Régina Fanta Nacro ou Osvalde Lewat — se sont approprié à leur tour la forme et les esthétiques qui en sont nées et observer la manière de faire leur un outil qui était au départ essentiellement ethnographique, relevant d'une démarche coloniale, productrice d'un regard particulier sur l'Autre.

L'article d'Alexie Tcheuyap, "Documenter l'Afrique: Enjeux théoriques et politiques," offre à cet égard un remarquable travail de synthèse par l'historiographie qu'il effectue. Si chaque article de ce dossier part d'une certaine conception du documentaire sur laquelle il construit son argumentaire, celui de Tcheuyap est intrinsèquement lié à la notion de colonialité. Offrant une théorie du documentaire axée principalement sur la production africaine, et établissant peu de liens avec des documentaires internationaux, cet article pose, a contrario, la question de la pratique contemporaine du cinéma africain et de son besoin de désenclavement.

Tcheuyap retrace les étapes et les transformations du "genre" jusqu'aux années 1990 et à la période de sa pleine visibilité dans les années 2000. Il souligne notamment la réalité "d'une configuration discursive qui a survécu au temps," rappelant avec Gilbert Doho la présence de "l'État-cinéma" et son contrôle de la représentation [End Page 1] de l'Afrique, des Africains et de leur imaginaire. Tcheuyap balise également son analyse en détaillant les différentes étapes qui ont marqué la pratique du documentaire africain et afro-diasporique: les films qui, de par "leur nature ethnoculturelle [et] un certain discours d'aliénation semblent [aujourd'hui] politiquement réactionnaire[s]"; ceux à veine ethnographique ou ethnoculturelle "révélatrice," comme les films de Safi Faye; ceux qui, inversement, montrent la place de Paris et de la métropole dans la représentation mentale du désir et de la réussite sociale.

Délinéant les transformations du documentaire, le rôle de la télévision et des documentaires produits pour ce médium, Tcheuyap montre aussi les décalages entre production filmique et littéraire à une même époque, ce qui permet ainsi de mieux comprendre "l'émergence de nouvelles figures documentaires" qu'il associe à une transformation de la conscience politique et à l'arrivée du multipartisme dans les années 1990. En observant les réalisations de François Woukouache, de Jean-Marie Teno, de Safi Faye et d'Anne-Laure Folly, Tcheuyap montre que le documentaire s'affirme comme subversif et politique. Selon lui, ce type de films constitue souvent pour les réalisateurs une étape transitoire "en attendant" de rassembler les ressources pour le premier ou le prochain long métrage, ce qui porte à réflexion.

La figure de Sarah Maldoror permet à Françoise Naudillon, dans son article "Une brève histoire du documentaire aux Antilles," de faire le lien entre la production africaine et celle de la diaspora et de cerner sa place dans cet espace spécifique. Naudillon y aborde également les nouvelles formes documentaires, celle du webdocumentaire par exemple, le rôle des médias et des festivals. Ce faisant, elle pousse son lecteur à réfléchir à une autre définition du documentaire qui reste, pour elle, avant tout...

pdf

Additional Information

ISSN
2156-9428
Print ISSN
1552-3152
Pages
pp. 1-17
Launched on MUSE
2018-09-07
Open Access
No
Back To Top

This website uses cookies to ensure you get the best experience on our website. Without cookies your experience may not be seamless.